L’affaire fait jaser dans la communauté ivoirienne en Guinée. Un pasteur, depuis plus de deux ans, a détourné la femme d’un de ses fidèles que nous allons appeler, Kouadio.  ‘‘Le 7 avril 2017, le diable a frappé mon foyer en la personne de (…), un soit disant pasteur. Celui-ci entretenait une relation avec ma femme à mon insu. Une relation qui, selon eux, était fondée sur la prière, alors qu’en réalité, il s’agit d’une relation intime’’, témoigne Kouadio dans une lettre adressée au premier ministre guinéen.

Pasteur langoe

‘‘Le 22 juin 2017, après le départ de nos enfants en Côte d’Ivoire, je surprends ma femme au domicile de M. (…) Dans l’enquête devant mener à cette découverte, j’ai appris qu’elle était la femme de ce Pasteur, un pasteur que l’entourage a surnomme ‘pasteur langoe’ (traduisez : pasteur pute)’’, narre-t-il.

Pire, ‘‘à ce jour, M. (…) vit au domicile de ma femme et y a même délocalisé son église. Sa prise en charge personnelle et celle de l’église sont entièrement financées par les retombées de notre école, et c’est finalement ma femme qui en fait désormais la publicité. En plus des autres souffrances d’ordre moral, je suis privé des retombées de mon école’’, précise Kouadio.

Cette affaire est si mal ressentie par Kouadio qu’elle finit par ébranler son calendrier religieux.  ‘‘Mon élan qui me portait à inviter chaque 25 décembre, les hommes de Dieu à mon domicile a été complètement brisé et j’en souffre énormément. C’est dommage que celui qui s’applique à recevoir les hommes de Dieu soit fatalement victime des mauvais comportements d’un soi-disant homme de Dieu’’, déplore-t-il.

Le pasteur tient contre vents et marrée

Le pasteur interpellé par de nombreuses bonnes volontés, refuse de céder. Au point qu’un an après, l’Association des serviteurs de Dieu ivoiriens en Guinée (ASDIG), décide de l’exclure de cette association de pasteurs. Parce que ‘‘le problème perdure, l’association est salie, le couple est en justice pour le divorce et votre relation avec l’épouse (…) s’est encore plus intensifiée. Notre humble association, qui se veut respectable et digne sur le plan moral et éthique, ne saurait tolérer, et plus encore, cautionner votre comportement’’, lui a notifié l’ASDIG, dans un courrier, en mai 2018.

Les pasteurs, pour terminer leur missive, disent prier pour que ‘‘le seigneur vous éclaire afin de sortir de cette position conflictuelle douteuse et salissante du corps pastoral’’.

Leur prière sera-t-elle prise ? En attendant le pasteur continue de filer le parfait amour avec ‘‘la femme de quelqu’un’’. Faute de reprendre son épouse, Kouadio se bat comme un beau lion dans les allées de la justice pour récupérer l’école qu’il a mise en place avec son épouse ou tout au moins en bénéficier.

Aziz Sylla pour guinee7.com     

Publicités

Laisser un commentaire