Tamba Kissi Tolno, chargé de communication de Elie Kamano, nous a annoncé la libération de l’artiste après son interrogation par la gendarmerie.  Cette information est démentie par des proches de Elie Kamano dont son garde du corps, un certain Big. L’artiste activiste aurait d’ailleurs été envoyé à la brigade des investigations de Matam. La gendarmerie parle d’une détention préventive.

Pour rappel, l’artiste a été interpellé cet après-midi à son domicile avant d’être envoyé manu militari à la gendarmerie. Les raisons de son arrestation ne sont pour le moment pas officielles. On sait tout de même que dans la presse il avait annoncé diriger des manifestions contre le gouvernement pour exiger l’ouverture des classes fermées suite à une grève du corps enseignant.

‘‘Je ne suis pas un conformiste. Je vais descendre dans la rue. Je n’ai pas besoin d’informer qui que ce soit. Je suis un citoyen. Je ne marcherais pas sur l’axe, je marcherais sur l’autoroute, parce que les gens ont tendance parfois à confondre la marche sur l’axe à une marche violente de l’opposition. La marche que je veux entreprendre, elle est non conformiste. Je ne me conformerais à aucune loi, parce qu’ils ne se sont pas conformés’’, disait-il.

Ismaël Sylla pour guinee7.com

Publicités