À Conakry, ce dimanche, pour une visite de courtoisie, le président égyptien et président en exercice de l’Union africaine, Abdel Fattah Al Sisi, et le président Alpha Condé, ont inauguré dans les locaux de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, une effigie de l’ancien président égyptien, Gamal Abdel Nasser, et un bâtiment construit dans le cadre de l’extension de ladite université.

C’est en présence d’un parterre de ministres et d’une centaine d’étudiants, que côte à côte, les deux chefs d’Etat ont assisté au dévoilement de la statue, représentant l’ancien président égyptien, avant de terminer par l’inauguration officielle du nouveau bâtiment, désormais baptisé “Abdel Fattah Al Sissi”.

Dans son discours de bienvenue, le recteur de l’université a fait l’historique de l’université, qui se trouve être la première du pays : « Au fil des années, l’IPC s’est développé et a été baptisé en 1970 par le feu président Ahmed Sékou Touré pour prendre l’appellation Institut Polytechnique Gamal Abdel Nasser de Conakry et ensuite devenir en 1989 Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Elle est composée de 4 grandes structures pédagogiques implantées sur deux sites : le site de Dixinn et celui de  Donka ».

Avant de poursuivre sur les liens déjà tissés par les universités des deux pays : « Au plan bilatéral, l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a ratifié plusieurs conventions et accords de coopération interuniversitaire, dont entre autres le partenariat avec l’Université d’Alexandrie. Ainsi les facultés de médecine, médecine dentaire, du génie et de l’informatique de l’Université d’Alexandrie sont prêtes à recevoir nos enseignants chercheurs dans leurs spécialités respectives, pour une formation post-doctorale. Ainsi les deux universités acceptent de réaliser des recherches communes et de publier leurs résultats de recherche dans les revues scientifiques. L’organisation par l’Université d’Alexandrie d’une caravane médicale, en partenariat avec leurs homologues guinéens, pour une semaine à Conakry, a retenu l’ophtalmologie à partir du 20 avril. La mise en place à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry d’un centre d’expertise en ingénierie pour le développement. Une équipe de trois experts égyptiens sont attendus très prochainement pour l’étude de faisabilité de ce centre ».

Quant au ministre Abdoulaye Yéro Baldé, en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, il n’a pas oublié de dire, à l’occasion qu’ « en tant que ministère en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, notre mission consiste à créer les conditions nécessaires pour faciliter l’émergence des nouveaux talents. L’Université est le creuset où on apprend à la jeune génération à faire sienne le savoir connu, pour qu’elle puisse mieux en repousser les limites. Et le monument que nous inaugurons aujourd’hui doit être un témoignage éloquent, permettant aux Guinéens de comprendre que nos deux pays, l’Égypte et la Guinée, sont unis par l’histoire. C’est pourquoi, nous pourrons vous rassurer que la Guinée émergente ambitionnée par le président Alpha Condé participera efficacement à la société africaine de la connaissance et à la nouvelle économie du savoir, accédant ainsi à l’étape supérieur de son développement basé non plus sur ses dotations naturelles, mais plutôt sur la qualité de ses ressources humaines ».

Tout en rappelant par ailleurs que : « La nouvelle politique mise en place au niveau national et notamment de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry comprend plusieurs étapes en matière de rénovation et de création d’infrastructures, de stratégies pédagogiques, de valorisation des ressources internes, mais aussi l’établissement de liens solides avec d’autres partenaires internationaux indispensables.”

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici