Le maire du District de Bamako (République du Mali), Adama Sangaré et le gouverneur de la Ville de Conakry (Guinée), Général Mathurin Bangoura ont procédé, lundi, 13 juin 2016, à la signature d’une Convention entre leurs villes respectives, sous l’égide du ministre guinéen de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (ATD), Général Bouréma Condé, rapporte l’AGP.

C’était à la faveur d’une cérémonie de réception réservée par les élus locaux de Conakry à la délégation de Bamako.

Cette Convention est largement axée sur des engagements. Elle prévoit aussi des échanges dans le cadre du jumelage pour le renforcement des liens sociaux, solidaires et économiques.

Pour  le gouverneur de la Ville de Conakry, Général Mathurin Bangoura, «cette visite pose un jalon important entre Bamako et Conakry, deux entités liées par l’histoire et la géographie», ajoutant qu’«il appartient à nos capitales d’initier des axes de coopération dans maints domaines. Je remercie les facilitateurs dudit Accord, dont l’ambassadeur de Guinée au Mali, Kabinet Condé».

Il a en outre salué l’engagement et l’implication personnelle de son hôte en faveur du devenir de Conakry.

Dans son allocution, le maire du District de Bamako, Adama Sangaré a exprimé sa profonde gratitude.

«Je ne suis nullement surpris de l’hospitalité légendaire des autorités de Conakry, que je salue fraternellement. Depuis Modibo Keita et Ahmed Sékou Touré, les deux peuples se consultent et marchent main dans la main», a-t-il déclaré.

Selon M. Sangaré, Bamako et Conakry font face à des défis de l’accroissement démographique.

«Ce jumelage vient renforcer des liens séculaires. Car Conakry a une forte chance d’avoir la gestion de proximité avec le Mali», a espéré le maire du District de Bamako, qui s’est souvenu du défunt gouverneur de Conakry, Soriba Sorel Camara, initiateur du projet de jumelage des deux capitales.

Source: AGP