Grâce à la vitalité de sa coopération internationale, le gouvernement guinéen a mobilisé cette année plus de 300 millions de dollars américains de ressources sous formes de “dons et de subventions non remboursables”, a indiqué lundi le ministre guinéen de la Coopération internationale, Moustapha Koutoubou Sanoh.

Selon lui, cette mobilisation de ressources financières explique la mise en oeuvre de la feuille de route 2013 du département qui a ainsi permis la réalisation de l’objectif de l’ordre de 102%.

Chargé de l’application de la politique du gouvernement en matière de coopération internationale et de l’intégration africaine, le ministre a cité l’accomplissement de certaines actions dont l’établissement des relations structurées de partenariats avec les pays émergents du sud, l’organisation de la conférence des investisseurs tenue à Abu Dhabi et le renforcement de la coopération sous régionale et l’intégration africaine.

Les ressources mobilisées ont permis de financer les projets de développement relatifs à la bonne gouvernance, la santé publique, l’hydraulique villageoise, le désenclavement des zones de production, ainsi que la lutte contre le VIH/Sida à travers tout le pays.

La coopération bilatérale avec les différents pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe, d’Amérique et d’Océanie s’est renforcée par la signature d’importants accords, l’échange de délégation et l’organisation de commission mixte et des consultations intergouvernementales avec plusieurs pays, notamment la Turquie, le Ghana, la fédération de Russie, etc.

Au niveau de la coopération multilatérale, les actions ont été orientées vers les agences du système des Nations unies avec la signature d’un plan de travail annuel (PTA) dont les objectifs participent à l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et la réduction de la pauvreté.

“La Guinée est promise d’être le centre de gravité de la coopération sud-sud et triangulaire et le point de convergence des partenaires bilatéraux et mondiaux en faveurs de l’Afrique au sein desquels la Guinée tirerait grand profit”, a dit le ministre de la coopération.

En guise de perspectives pour l’année 2014, M. Sanoh a précisé que des efforts seront consentis autours de l’élaboration du document de politique de coopération et d’intégration africaine, l’organisation de la conférence sur les financements innovants, l’organisation du 2e forum national sur l’efficacité de l’aide et la mobilisation de ressources financières, techniques et matérielles en faveurs du pays.

 

Xinhua

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici