Dix avocats, sur 11 initialement prévus, ont prêté serment, ce lundi 16 septembre, à la cour d’appel de Conakry. Le bâtonnier de l’Ordre des avocats a brillé par son absence dans la salle. 

Après l’ouverture d’audience, le président de la cour a déclaré que le motif du renvoi de la dernière audience n’a pas prospéré. Prenant la parole sur la question, le ministère public dira qu’elle reste toujours sur sa position initiale.

C’est ainsi que le président de la cour a demandé à la greffière de lire l’arrêt numéro 26 du 4 juillet 2019 de l’assemblée générale de la cour d’appel de Conakry. Un arrêt qui a confirmé l’admission des postulants au métier d’avocats et ordonne immédiatement leur prestation de serment conformément à la loi.

Comme le prévoit la loi, en matière de prestation de serment d’un avocat, c’est le bâtonnier qui doit procéder à la présentation du postulant. Mais dans la salle ni le bâtonnier, ni son représentant n’étaient présents dans la  salle l’audience. Selon le président de l’audience de la prestation, le barreau a tout simplement « décliné » l’invitation. Ainsi, les services d’un huissier de justice ont été sollicités, à cet effet.  

Tour à tour, les dix postulants, dont une femme, ont prêté serment devant la cour d’appel de Conakry, après leur appel un à un par l’huissier.

« La cour prend acte de présentation des postulants par Me Sylla, honorant la prestation de serment des postulants… Les renvoie à l’exercice de leur profession et  pour le tout sera dressé un procès verbal conformément à la loi », a déclaré le juge audiencier, avant de lever la séance.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire