Un deuxième communiqué vient d’être lu par le CNRD, à la tête de la Guinée depuis ce matin. C’est un porte-parole qui a lu ce second acte attribué au colonel Doumbouya, président du CNRD.  

“A la suite du communiqué numéro 1, la dissolution constitution et l’assemblée nationale reste maintenue. Les secrétaires généraux des départements ministériels assurent les affaires courantes. Les gouverneurs de régions sont remplacés par les commandants de zones. Les préfets et sous-préfets aussi par les commandants d’unités de la plus grande localité. Les ministres sortants et les anciens présidents des institutions sont conviés à une rencontre demain (Lundi 06 septembre) à 11h au palais du peuple. Tout refus de se présenter sera considéré comme une rébellion contre le CNRD. Le CNRD appelle les fonctionnaires à reprendre le travail dès ce lundi. Toutes les dispositions seront prises pour assurer la sécurité des paisibles citoyens ainsi que de leurs biens. Il est demandé à toutes les unités de l’intérieur de garder la sérénité. Et d’éviter les mouvements vers Conakry. Les détachements de la police routière et de la gendarmerie doivent veiller au respect de ces mesures. Par ailleurs, le couvre feu instauré à partir de 20H sur toute l’étendue du territoire national et ce, jusqu’à nouvel ordre. 

En information complémentaire, nous voulons rassurer la communauté nationale et internationale, que l’intégrité physique et morale de l’ancien président n’est pas engagée. Nous avons pris toutes les mesures pour qu’il ait accès à des soins de santé, également qu’il soit en contact avec ces médecins. Tout se passera bien. 

Le colonel Mamadi Doumbouya”