Pour sensibiliser les citoyens dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, la fondation PROSMI de la première dame de Guinée, a procédé ce dimanche 5 avril, à la distribution de plus de 200 kits sanitaires dans la commune de Kaloum.

Plusieurs ménages des quartiers : Boulbinet, Coronthie 1 et 2, Tombo et sandarvalia dans la commune de Kaloum, ont bénéficié de ces kits qui renferment un dispositif de lavage des mains, et divers produits destinés à assurer une hygiène corporelle complète, dont des savons liquides, en morceaux, et du gel hydro alcoolique…

D’après Gnalèn Kaba, chargée des relations extérieures de la fondation PROSMI, cette action n’est pas fortuite. « Les kits sanitaires sont distribués certes pour des raisons hygiéniques… Mais également parce que le coronavirus sévit dans le monde entier. Nous faisons cette donation dans la commune de Kaloum pour commencer, mais nous allons continuer sur tout le territoire national. » A-t-elle fait savoir en ce qui est du contexte.

Ce don est associé à une sensibilisation, pour que la population sache quoi faire pour éviter d’être atteinte par cette maladie. « …Nous leur disons (les citoyens, ndlr) à quoi servent ces produits. Et ensuite, nous sensibilisons par rapport aux gestes barrières. Nous expliquons qu’il faut qu’il y ait un mètre de sécurité entre chaque personne ; qu’il faut se laver les mains constamment (…) Ensuite, nous expliquons pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le coronavirus. Nous donnons les symptômes de base… » A-t-elle ensuite poursuivi.

La sensibilisation qui va s’étendre dans d’autres localités du pays comporte globalement des Kits dont le coût s’élève à « plus de 2 milliards de francs guinéens ».

« Comme nous avons eu à le faire pour combattre Ebola, nous sommes sur le terrain aujourd’hui pour combattre le COVID-19 (…) nous avons des kits d’hygiène d’une valeur de plus de 2 milliards de francs guinéens. Aujourd’hui nous commençons par Kaloum. Nous continuerons dans les autres communes de la capitale et avec la collaboration de l’ANSS, nous allons acquérir des autorisations pour pouvoir aller à l’intérieur du pays. » A expliqué Kerfala Kaba, directeur exécutif de la fondation.

Habitante au quartier Sandervalia, Hadja Bintygbé Bangoura bénéficiaire, s’est réjouis de l’acte posé par la fondation : « Ce don est venu à un moment opportun pour nous, parce que nous devons nous sauver en cette période de pandémie, Dieu même dit dans le Coran de se sauver avant qu’il ne vienne en aide. Donc je suis vraiment contente d’avoir ces kits sanitaires, moi et ma famille nous allons l’utiliser à bon escient. Je remercie la première dame d’avoir pensé à la population et que Dieu lui soit reconnaissant pour ce bien fait. »

En sa qualité d’autorité locale, Alpha Saliou Camara, chef secteur de coronthie a aussi placé quelques mots de remerciements. « On remercie Madame la première dame pour le don qu’elle nous a fourni pour le quartier de coronthie afin de pousser les citoyens à laver leurs mains. Je promets qu’on va suivre de près l’usage de ces kits dans toutes les familles. » S’est-il engagé au nom des habitants de son secteur.

A rappeler que cette initiative relève de la fondation de la première dame de la république, Hadja Djènè Kaba et va se poursuivre dans les prochaines semaines.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

Publicités