La pandémie du nouveau coronavirus se propage avec une vitesse inquiétante dans la région administrative de Labé, depuis l’annonce du premier cas positif le mois dernier. A la date du 14 Août 2020, la région enregistre plus de 30 cas positifs, dont 5 cas de guérisons, rapporte le correspondant de Guinee7.com

La maison centrale de Labé est actuellement, le grand foyer de la pandémie où il y a une dizaine de cas positifs. Et sur les cinq (5) préfectures que comptent la région, c’est Labé qui est la plus touchée selon le Directeur régional de la santé de Labé.

« A la date du 14 Août, la région enregistre 31 cas positifs, 5 sont déjà sortis guéris du CETEPI (Centre de traitement épidémiologique) de Labé, neuf (9) prisonniers ont été déférés à la maison d’arrêt de Conakry ; quatorze (14) autres sont hospitalisés au CETEPI. Si je prends par préfecture, c’est seulement la préfecture de Lélouma qui n’a pas connu de cas positifs, Koubia a un cas positif, la préfecture de Mali a dépisté trois (3) cas positifs, à Tougué, le laboratoire n’est pas encore fonctionnel, mais tout de même trois personnes en provenance de Tougué avaient été testées positives au laboratoire de Labé. » A déclaré le docteur Mamadou Houdy Bah.

La capacité d’accueil du CETEPI de Labé étant très limitée, les autorités sanitaires de la région envisagent des dispositions. «  Le CETEPI de Labé n’a que 15 lits, et vu que nous sommes débordés actuellement, nous avons passé des commandes de lits. Au cas où le nombre de malades augmente, ce qui est évident, nous comptons réquisitionnés des bâtiments. Ensuite tous les directeurs préfectoraux de la santé et les préfets sont informés que lorsqu’il y a un cas positif de COVID-19 dans leurs localités respectives, le malade sera hospitalisé là-bas parce qu’ils ont les médicaments et les équipements nécessaires.» A rajouté le DRS de Labé.

Avec les tests de dépistage qui continuent au Laboratoire de Labé, avec plus d’une centaine de prisonniers en attente, la quarantaine de cas positifs pourrait être atteint d’ici la fin de cette semaine.

Sam Samoura pour Guinee7.com