Le 24 mars dernier, l’opposition sénégalaise-des plus irréductibles aux moins-, faisait l’union sacrée autour de Macky Sall, président sénégalais, pour lutter contre le Covid 19 ; deux jours après, en Guinée, Sidya Touré, devant ses pairs, comparait Alpha Condé au virus qui sévit. De l’humour noir qui a fait rire peu de gens.

Le temps passe et les contaminations au Covid 19 vont crescendo en Guinée. De nombreuses voix commencent à s’élever contre le mutisme des leaders politiques face au fléau. Face aux critiques acerbes notamment sur les réseaux sociaux, les ténors de l’opposition guinéenne, comme s’ils s’étaient concertés, se sont donnés de la voix ce mardi.

Sidya Touré, leader de l’UFR, l’auteur de l’humour noir cité haut, invite dans un Tweet, le président à baisser le prix du carburant, à créer un groupe de 12 spécialistes pour nous informer, à vider les prisons surpeuplées, à affecter la police au soutien à la population.

Un peu plutôt dans la journée, Cellou Dalein, leader de l’UFDG, se montrait plus généraliste et évitait de citer le président encore moins le gouvernement. ‘‘Le #Covid19 est une maladie dangereuse mais pas honteuse. Elle nous menace tous. Prions pour la guérison de nos compatriotes testés positifs et pour la protection de ceux qui ne sont pas touchés par le virus. Observons rigoureusement les consignes de précaution et d’hygiène’’, a tweeté Cellou Dalein.

Par Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Publicités

1 COMMENTAIRE

  1. Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce site d’info est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Mais je trouve que le jugement sur cet article est faussé la crédibilité du pouvoir de Conakry pue la dictature à des km.

Comments are closed.