Mercredi dernier, suite aux fortes pluies qui se sont abattues sur la préfecture de Coyah, un éboulement s’est produit sur la nationale n⁰1 Coyah-Kindia bloquant le trafic routier. Les heures qui ont suivi, l’entreprise qui a obtenu le contrat du projet Coyah-Mamou-Dabola, sous la supervision des techniciens du ministère des travaux publics, s’est mise à la tâche pour rétablir l’ordre.

Ce samedi 24 août, notre rédaction s’est rendue sur lieux pour faire un constat. La société CRBC à date, a fini de débarrasser la route.

Selon Loukmane, l’interprète des Chinois de la société CRBC, “depuis trois jours, nous sommes sur ces lieux. Mais, c’est grâce aux agents des forces de l’ordre déployés via le ministère des Travaux publics, que nous sommes parvenus à dégager la boue. Le grand travail leur revient car, ce sont eux qui canalisent les usagers. Sans eux, on ne pouvait rien faire”, a-t-il déclaré tout en précisant que le problème récurrent à ce niveau, c’est qu’il y a trop de ‘‘véhicules fatigués’’ qui tombent en panne.

La circulation a repris, mais l’embouteillage s’est formé sur des Kilomètres. Coincé dans l’embouteillage, visiblement fatigué, un conducteur en partance pour Conakry, dit que son seul souhait est que “ce genre de catastrophe ne se reproduise plus jamais dans notre pays ; car on a trop souffert ces derniers jours”.

Certains usagers ont préféré prendre une déviation qui fait presque le double de la distance Kindia-Coyah. Il s’agit du tronçon Coyah-Forécariah central ville et Forécariah-Segueyah localité située à 15 km de la commune urbaine de Kindia.

“La distance est longue. Mais je préfère emprunter cette voie au lieu de rester dans l’embouteillage. Hier, un de mes amis a emprunté la déviation, il est rentré tôt à destination. Par contre, d’autres chauffeurs ont fait ici deux jours”, nous a déclaré Mamadou, chauffeur de taxi.

Les différentes personnes interrogées ont témoigné de l’apport des  forces de l’ordre pour rétablir l’ordre.

Bhoye Barry depuis Coyah pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire