L’affaire impliquant, l’ancien premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana a été jugée ce vendredi devant la chambre de Contrôle de l’instruction de la Cour de répression des Infractions économiques et financières (CRIEF).

Selon Me Dinah Sampil, l’un de ses avocats, les débats ont porté « pour les avocats sur la réduction du montant de la caution qui a été fixée, nous avons demandé 3 milliards et pour le procureur ça porté sur la reformation de l’ordonnance de placement sous contrôle judiciaire. Il voudrait que ce soit un placement sous mandat de dépôt. La décision sortira le mardi à 10h ».

Par ailleurs, « le placement sous contrôle judiciaire, ça veut dire que le client est à la maison. Mais il vient juste émarger et rentrer. Kassory est actuellement sous contrôle judiciaire. C’est de façon abusive et sans base légale que le procureur le retient et le maintien à la maison centrale ».

A préciser que la cour a exigé une caution de 20 milliards à Kassory Fofana.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com