Boké-La Commune Urbaine (CU) de la préfecture de Boké a été jeudi, 12 janvier 2017, le théâtre d’un coup de tonnerre marqué par la démission de sept (07) conseillers communaux de l’équipe de transition (Délégation Spéciale), chargée de gérer les affaires de ladite commune, rapporte le correspondant de l’AGP sur place.

Ils l’ont fait savoir jeudi, à travers une lettre adressée au ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (ATD). Or, il y a quelques jours, celui-ci avait instruit les autorités locales, de trouver un compris à ce bras de fer qui prend de l’ampleur dans la préfecture.

Aussi, cette lettre de démission, signée par sept (07) conseillers communaux sur treize (13), fait suite à une série de médiations assurée par les autorités locales, la Société Civile (SC) et le Conseil des sages de la localité.

Nous vous proposons le contenu de ladite lettre, dont copie a été déposée à l’AGP :

«Monsieur, nous conseillers communaux de la Délégation Spéciale (DS) de Boké, conscients du rôle d’une DS, vu nos multiples plaintes face à nos attributions non considérées, tenant compte du serment qui doit lier un fils à son pays, à sa nation, de l’incapacité notoire de notre président de la DS, depuis notre installation jusqu’à nos jours, aucun acte n’a été posé, les injures aux calomnies, malgré des interventions répétées de notre président qui ne peut pas changer. De l’autorité préfectorale, régionale, aux sages, aucune amélioration.
Pour ne pas continuer à trahir notre commune comme il l’affirme que malgré son comportement, son statut de membre fondateur du RPG l’autorise de tout faire et rien ne peut lui arriver.

En conséquence, nous conseillers communaux rendons démission de cette Délégation spéciale.

Nous sommes prêts à servir partout où l’utilité publique se posera dans la Commune Urbaine.

Monsieur le Ministre, veuillez recevoir l’expression de nos sentiments de haute considération. Boké, le 12 janvier 2017».
Après avoir reçu la lettre de ses conseillers, le président de la DS, Modibo Fofana s’est rendu, d’abord chez l’inspecteur régional des Affaires religieuses, El hadj Mohamed Wakil Yattara, ensuite chez le secrétaire général du RPG à Boké, Amara Kandiany Coumbassa qui a promis de convoquer, vendredi après-midi, une réunion d’urgence avec le Bureau de son parti.M. Fofana est enfin allé informer le préfet.

Source : AGP