Au cours de son passage, ce lundi, dans l’émission « Les Grandes Gueules » de la radio Espace FM, l’ancien Premier ministre et président du Parti de l’Espoir et du Développement National (PEDN), Lansana Kouyaté, depuis Paris, s’est exprimé sur la situation politique actuelle de la Guinée, mais également sur les dernières manifestations de rue qui ont fait au total 3 morts, dont un agent de la police.

Selon Lansana Kouyaté, la cause principale de tout ce qui se passe en Guinée aujourd’hui réside dans le non-respect des lois de la République, des négociations dont les conclusions ne sont pas respectées, qui, dit-il, créent comme une sorte de méfiance et d’incrédibilité entre les parties.
Tout en rappelant que c’est quasiment un duel entre le RPG et l’UFDG sur le terrain politique en Guinée, le leader du PEDN estime que les événements qui prévalent ces derniers jours, dans le pays, se passent de tout commentaire. « Des gens qui meurent et d’un côté et de l’autre, c’est comme ça que ça commence, on sait où ça commence, mais on ne sait jamais où ça fini », a-t-il déclaré.

En effet, ce candidat malheureux de l’élection présidentielle de 2010 et 2015 soutient qu’en pareille circonstance, le pays a plus besoin d’un bon chef d’État que d’un meilleur politicien. « Que le président de la République, garant de la stabilité de ce pays, garant de l’application des textes de loi de la constitution, se dise qu’il ne sert à rien de déployer son intelligence politique pour essayer d’aboutir à ses fins… Un président n’est pas fait pour ça. On ne cherche pas à être le meilleur politicien, il faut plutôt chercher à être le meilleur homme d’État, qui se met au-dessus de la mêlée et qui cherche à comprendre quelles sont les angoisses que vivent les citoyens. Il (Alpha Condé, ndlr) ne le fait pas », a déploré Lansana Kouyaté.

Apparemment très déçu, l’ancien Premier ministre s’interroge : « Comment peut-on, alors que des lois existent, aller à des accords qui ne servent à rien ? » Avant d’affirmer : « La signature de cet accord du 8 août a été une erreur politique de la part de Cellou Dalein Diallo… Le président de l’UFDG a préféré s’assoir encore avec ce qu’on appelle la mouvance présidentielle, mais c’est le RPG, pour essayer de sortir un accord que je considère farfelu, parce qu’il n’a rien résolu. Et c’est d’ailleurs ce dernier accord, qui a entrainé des morts… Premièrement, il (Cellou Dalein, ndlr) a à connaitre l’homme à qui il a affaire, qui ne respecte pas les lois. Quand on négocie avec celui qui n’a pas appliqué au moins 3 accords, il faut savoir qu’en signant un autre accord, il vient avec des arrières pensées ».

Par ailleurs, le président du PEDN, connu pour avoir participé au dénouement de plusieurs crises politiques en Afrique, se dit prêt à jouer la médiation dans celle qui secoue la Guinée, « à condition que l’on (toutes les parties, ndlr) me donne aussi la chance de dire la vérité, et que cela soit acceptée par chacune des parties, pour que l’on aille vers ce qui constituerait une paix durable ».

Pour terminer, Lansana Kouyaté lance un appel à tous les patriotes de ce pays pour se donner la main. « J’ai vu des crimes qui commencent comme ça et qui aboutissent à des horreurs, à des moments donnés où tout le monde se dit comment on en est arrivé là ? » a-t-il conclu.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire