L’accueil triomphal du président Alpha Condé, jeudi dernier, à l’aéroport international de Conakry Gbèssia, a mobilisé des milliers de militants, partisans, sympathisants, membres du gouvernement, directeurs généraux, mais aussi différents mouvements venus lui apporter leur soutien au projet de nouvelle constitution.

Parmi ces mouvements, le “Mouvement Dady” créé par Ousmane Dady Camara, en compagnie de plusieurs personnes, était également présent à l’aéroport pour l’accueil du président Alpha Condé et soutenir son projet de nouvelle constitution. Bien qu’il a quitté le RPG AEC, Ousmane Dady soutient le président Condé. “Que ce soit le président qui reste au pouvoir et ceux qui sont en train de chercher le pouvoir, on ne peut le chercher que dans la paix, parce que vous n’allez pas venir gouverner des cimetières. Donc que le débat reste démocratique dans la paix et la démocratie, je vous remercie. Je remercie le président de la République de toujours se positionner vers le chemin de la démocratie et du dialogue national. J’ai eu quelques difficultés avec le parti et je n’étais plus du parti sincèrement, j’étais un homme sans parti mais je suis avec le président de la république, je l’aime, je le respecte et je le considère”, a-t-il fait savoir.

Plus loin, il a fait savoir: “ le FNDC c’est des Guinéens, ce sont nos frères, on est en désaccord  sur certains points mais ce sont nos frères et nous avons aussi le droit de nous exprimer. Donc il est bien que nous restons dans le cadre démocratique parce qu’on est dans un pays  démocratique. Sincèrement, le peuple s’est exprimé. C’est vraiment magnifique. Je suis fier surtout d’être Guinéen, je suis fier de ce pays, je suis fier des Guinéens, je remercie le bon Dieu d’avoir fait de moi un Guinéen. Je demande à tous les Guinéens de mettre en premier l’intérêt du pays, de privilégier la paix. Sans la paix rien n’est possible.”

Enfin, il a lancé un appel: “Moi personnellement je suis trop minime pour le choix (de la nouvelle Constitution, ndlr), mais comme le président l’a dit, il faut laisser le peuple s’exprimer. Lui-même en personne, il choisira s’il faut aller ou pas contre le choix du peuple. Donc laissons le peuple s’exprimer démocratiquement, le devoir démocratique dans la paix et la quiétude est la meilleure.’’

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire