Le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a été entendu sous PV, ce mardi 6 novembre 2018, à la Brigade de recherche de Kipé, une unité de la gendarmerie. Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a été entendu dans le cadre de l’enquête sur l’attaque de son véhicule, le 23 octobre dernier, à la Bellevue, alors qu’il tentait de rallier le rond-point de la Tannerie pour une marche interdite.

A la sorte de cette audition qui a duré plus d’une heure, Cellou Dalein, qui était surpris de la présence des journalistes sur les lieux, a déclaré qu’il est sceptique quant à la capacité des agents enquêteurs d’être « objectifs et de tirer des conclusions » contraires à la volonté du régime actuel sur ce qu’il a vécu à bord de sa voiture de commandement. Une attaque qu’il qualifie de « tentative d’assassinat sur sa personne ».

« Nous sommes dans un contexte de crise de confiance énorme entre l’Etat et tous ses démembrements et les citoyens, surtout l’opposition. Je ne suis pas sûr qu’ils puissent se soustraire à l’influence négative des autorités administratives. Mais pour l’instant, moi en tant que citoyen, je suis venu apporter toute ma contribution à la manifestation de la vérité. Mais je suis sceptique quant à leur capacité d’être objectifs et de tirer des conclusions contraires à la volonté d’Alpha Condé », a déclaré Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199