Cellou Dalien Diallo, a reçu les différentes fédérations des régions de Mamou et Labé, lundi 26 juillet 2021, à son domicile. Ils étaient venus partager « le bonheur » suite à la libération provisoire des cadres de l’UFDG (Ousmane Gaoual, Cherif Bah, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah). Après avoir écouté leur porte-porte, le président de l’UFDG a donné son avis.

« C’était vraiment une très bonne nouvelle de savoir qu’ils doivent pouvoir rejoindre leurs familles et continuer à suivre leur traitement à domicile. Mais il ne faut pas confondre cet assouplissement des conditions de détention à une libération. C’en n’est pas une. Ils étaient malades hospitalisés, ils ont estimé qu’on pouvait les laisser venir chez eux pour continuer le traitement mais ils sont toujours en détention. Mais c’est mieux que d’être en détention à l’hôpital ou à la maison centrale. Mais lorsqu’on sait que c’est des innocents qui n’ont rien fait, qui exerçaient un droit constitutionnel celui de mener des activités politiques on est toujours heurté, frustré, révolté par l’injustice qui les a frappés », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter, « j’ai été heureux d’entendre votre porte-parole dire que vous êtes toujours déterminés à continuer le combat jusqu’à ce que leur libération soit intégrale et sans condition, jusqu’à ce que tous les détenus politiques actuellement maintenus à la maison centrale soient libérés parce que le combat que l’UFDG mène ce n’est pas pour ses militants, c’est pour la Guinée, pour que les Guinéens vivent dans la paix, dans la sécurité avec la possibilité d’exercer pleinement tous les droits que la Constitution leur reconnaît ».

Poursuivant son intervention, Cellou Dalein, estime que, « l’UFDG est une force indomptable parce que vous êtes déterminés, une force incorruptible. Je suis fier de vous, je dois vous féliciter pour tout ce que vous avez fait pour la victoire de l’UFDG depuis plus de dix ans, nous subissons des violations, des actes arbitraires, l’injustice mais vous êtes restés debout pour répondre chaque fois à l’appel du parti et vous n’avez même pas besoin de recevoir des consignes vous savez ce qu’il faut faire, vous l’avez fait et vous l’avez bien fait. Je dois vous féliciter pour la résilience. Soyez mobilisés et prêts, soyez convaincus qu’on va y arriver ».

Pour finir son propos, l’ancien premier ministre, conseille ses militants de rester vigilants car, « aujourd’hui, il se peut qu’il [Alpha Condé] change de stratégie. Il va essayer de miner le parti de l’intérieur en essayant d’utiliser des militants un peu essoufflés par la lutte et qui ont envie peut-être d’aller à la soupe. Il faut que vous soyez extrêmement vigilants, nous avons un devoir celui d’honorer la mémoire de tous ceux qui sont morts, de tous ceux qui ont subi des préjudices, ceux-là dont le cheptel a été parfois décimé, ceux-là dont les maisons ont été détruites, ceux-là dont les magasins ont été pillés et qui n’ont jamais eu droit à la moindre justice, nous devons continuer le combat. Soyez vigilants, ils ont déjà essayé, ils n’ont pas pu parce que sont réunis autour de l’UFDG, des gens de conviction, qui partagent les mêmes valeurs. Beaucoup de ceux qui militent ne s’attendent pas à être préfets, ministres, députés, ambassadeurs. Ils sont là ils se battent pour qu’il y ait la fraternité dans ce pays. Le défi pour la Guinée n’est pas de savoir quelle est l’ethnie qui gagne, quelle ethnie qui perd. Nous devons faire l’union sacrée pour affronter les défis du sous-développement ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199