Le chef de file de l’opposition a reçu mardi dernier, deux anciens alliés  de la majorité présidentielle, à savoir  Papa Koly Kourouma et Alhousseiny Makanera Kaké, respectivement ancien ministre conseiller à la présidence de la République et président du parti GRUP, et ancien ministre de la Communication. Cette visite de courtoisie a été une occasion pour élargir le champ de l’opposition avec  l’adhésion de ces deux leaders, qui n’ont plus qu’une seule obsession : celle d’en découdre avec Alpha Condé.

Le chef de file de l’opposition  Cellou Dalein Diallo a donc reçu mardi dernier  à son quartier général situé au quartier de la Minière,  Papa Koly Kourouma et Alhousseiny Makanera Kaké. La rencontre a été opportune pour ouvrir la voie à une alliance dans la perspective de l’horizon 2020, qui donnera lieu à la tenue d’une présidentielle, au terme du second mandat d’Alpha Condé.

Durant les échanges, les deux visiteurs ont réitéré leur appartenance à l’opposition. Tout en se disant animés par la volonté de participer à la consolidation du processus démocratique dans notre pays.

Au terme de cette visite,  Cellou Dalein Diallo, s’est montré visiblement satisfait de la démarche des deux anciens ministres. Comme le confirment ses propos recueillis par la presse.

« Je suis très heureux de recevoir au sein de l’opposition des cadres  pétris d’expérience comme Makanera Kaké, Papa Koly Kourouma et d’autres qui vont venir apporter leur contribution à la lutte que l’opposition mène depuis un bon moment pour l’avènement  d’une vraie démocratie et l’Etat de droit. Les gens ont compris que le pays est en danger et ils sont déterminés à mener la lutte pour résister et œuvrer pour l’instauration de la démocratie et  l’Etat de droit dans notre pays», a confié Dalein.

L’opposant n’a pas manqué de déplorer le recul démocratique enregistré selon lui, depuis l’avènement du président Condé aux affaires. « Depuis que Alpha Condé est là, nous avons beaucoup reculé en termes d’unité nationale, de démocratie, de développement, en terme de protection des droits humains», a-t-il flétri.

Quant aux deux anciens alliés du pouvoir, ils ont tour à tour expliqué les raisons qui ont motivé leur visite au chef de l’opposition.  Ainsi le président du GRUP, Papa Koly Kourouma, a indiqué  que cette rencontre est une suite logique des contacts déjà entrepris depuis la capitale française  avec Cellou Dalein Diallo, dans la perspective de la coalition des forces de  l’opposition e vue de  « contrecarrer la division » que le président Alpha Condé chercherait à cultiver entre les populations de la  Guinée.

Alhousseiny Makanéra Kaké, lui fera savoir que «comme l’arme favorite d’Alpha Condé est la division, pour assurer l’alternance, l’heure est venue de former une « union sacrée » de toute l’opposition pour en faire un bloc solide.

A cette allure, certains observateurs commencent à prédire des lendemains difficiles pour M. Alpha Condé, qui n’est qu’à ses débuts  pour ce second mandat.

L'indépendant

Oumar Daroun Bah

1 COMMENTAIRE

  1. ahhh cellou continuez a vous entourer par des frustres de la republique. makanera et papa koli vous ont combattu et traiter de tout les noms d oiseux, cellou ces deux mr. ne serons jamais amis politique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici