« Je dois avouer que le président s’en est plaint. Depuis les élections, il n’y a pas une ville, il n’y a pas une sous-préfecture, il n’y a pas un sous-groupe qui n’a pas écrit pour dire, nous on est pour ceux-ci, il faut que nous soyons au gouvernement. La formation du gouvernement revient exclusivement au président de la République », a déclaré l’Honorable Amadou Damaro Camara, président de l’Assemblée nationale.

A l’occasion de la rencontre entre les membres du bureau de l’Assemblée nationale et les sages des coordinations des régionales hier, mardi 26 janvier, le président de cette institution, l’Honorable Amadou Damaro Camara, a annoncé que dans les jours qui suivent, un Conseil national de dialogue sera mis en place. Ce conseil qui sera composé des coordinations régionales, sera différent des dialogues politiques opposition-mouvance.  

D’abord, Damaro Camara regrette le fait qu’actuellement, « il y a les coordinations de la mouvance, celles de l’opposition ; ce n’est pas ce que nous cherchons. C’est parce que les coordinations commencent à faire des mouvements politiques.  Donc, nous voulons que vous mettiez de l’ordre dans votre travail. On n’a pas voté pour vous, c’est l’âge, c’est l’utilité sociale, la confiance de vos concitoyens qui font que vous êtes à votre place ».

Ensuite, le président du parlement a annoncé : « Nous allons mettre en place un Conseil national de dialogue qui va réserver une place de choix pour les coordinations régionales. Cela ne sera pas d’organiser des dialogues politiques opposition-mouvance, mais chaque fois qu’il y a un problème spécifique qui mérite la participation de tous, on vous fera appel dans ce cadre. Vous donnez votre avis et que vous participiez au règlement de tous les problèmes qui sont dans le cadre du dialogue social ». 

Mais pour ce fait, l’Honorable Damaro Camara insiste et persiste que les coordinations doivent « être mieux organisées, structurées et reconnues comme telles par l’Etat. Avec votre volonté, nous allons légiférer sur le fonctionnement des coordinations. Personne n’est contre les coordinations. Nous voulons encadrer et vous aider, pour que vous jouiez le rôle qui vous est dévolu (…) ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

0024 628 705 199