Lorsqu’il arrive à notre lieu de rencontre : un restaurant, Amadou Saada Tall semblait, pressé. Pressé de me serrer la main, mais surtout pressé de faire une commande. Un plat de riz au gras posé quelques minutes après sur la table, lui donne le sourire.

En fait, le jeune poète de 20ans qui fait actuellement sensation sur les réseaux sociaux, à travers son recueil : la Dictée de mon âme, vient de quitter l’école. Comme en témoigne la veste qu’il porte, qui est son uniforme, lui donnant l’air d’être un jeune boss.

Un jeune boss, Amadou Saada Tall, l’est peut-être. « Beaucoup de choses se sont passées dans ma vie, depuis la parution de mon livre. Je suis souvent invité à des rencontres publiques, dans les écoles, les universités et même dans des émissions sur des radios communautaires guinéennes aux États-Unis. Mais j’ai surtout gagné en relationnel. »

Pas faux ! Aussi curieux que cela puisse paraître, durant notre échange, des regards bien bavards laissaient entendre : « salut, c’est toi la dictée de mon âme ? » Le sourire en coin, il répond : « oui c’est moi le livre. » Des scènes de ce genre, le jeune auteur en rencontre tous les jours lorsqu’il sort de chez lui. Qu’ils soient les premiers à venir vers lui, où que ça soit lui qui viennent vers eux pour faire la promotion de son livre, qui remplit son sac, Amadou Saada Tall sait se faire de nouveaux amis.

Pas étonnant pour cet amoureux de Dale Carnegie, qui applique à la lettre les recommandations de son « maître ». Avoir côtoyé des personnes plus âgées que lui, ont permis à Amadou Saada Tall d’être en avance sur son âge, et son époque. Dans chaque phrase qu’il prononce, l’on se rend compte de la profondeur de ses idées puisées dans son incroyable culture générale.

Mais son épanouissement intellectuel est aussi le fruit d’une éducation donnée par sa grand-mère qui vient de quitter ce bas monde, et pour laquelle il prie quotidiennement. Amadou Saada Tall, qui s’est fait remarquer sur les réseaux sociaux grâce à un texte excellemment bien écrit, plongeant tout visiteur de la Guinée dans des réalités parfois effroyables, avec comme titre : Bienvenu chez moi étranger, a toujours accordé une attention toute particulière aux documentaires.

Son livre, paru aux éditions Innov, a déjà été sélectionné par la même maison, comme étant le meilleur recueil de poèmes de 2021. Un livre qui a été financé par son entreprise : ABB Business Brokerage, spécialisée dans l’intermédiation commerciale, et dans le courtage des assurances. Le jeune auteur le dit alors avec fierté : « mon livre est un produit de mon entreprise. »

Même si Amadou Saada Tall n’arrive pas exactement à donner un chiffre pour estimer le montant qui correspondrait aux livres vendus, son âme lui dicte de dire que près de 1000 livres ont été écoulés.

Pour ceux qui se font un souci quant à la gestion de sa célébrité, il rassure en disant ceci : « je suis conscient que je ne dois pas me laisser divertir par les idées de masse, et par le caractère public de mon personnage. »

Si l’auteur de la dictée de mon âme, ne s’est pratiquement jamais prononcé sur sa situation amoureuse, il n’en demeure pas moins intéressé et séducteur avec son verbe, même s’il affirme ne pas être en couple.

Les jolies demoiselles peuvent alors tenter leur chance, à moins de 3 semaines de la Saint-Valentin. L’heureuse élue de son cœur, pourrait superbement bien dormir chaque soir, avec des mots huilés, et bien marinés de tendresse, venant de cette jeune plume fertile.

Mais attention ! Le natif de Dinguiraye veut d’une fille qui le complète, et probablement bien instruite. Candidat pour la présidence du bureau des étudiants de son université, Amadou Saada Tall reste confiant, et serein, puisque, comme il le dit : « Mon livre fait ma campagne. »

Alpha  Amadou Diari Diallo