Convoquée par un décret présidentiel datant du 10 septembre dernier, la deuxième session ordinaire du Conseil Économique, Social, Environnemental et culturel (CESEC) s’est ouverte à Conakry ce mardi 15 septembre 2020.

La cérémonie d’ouverture s’est tenue dans les locaux de ladite institution et a connu la présence du ministre d’État à la présidence, chargé des Relations avec les institutions constitutionnelles, ainsi que les conseillers et autres employés du CESEC.

Dans son discours de circonstance, le ministre d’État Mohamed Lamine Fofana a souligné que cette session « s’ouvre dans un climat sociopolitique marqué par la période électorale et l’état d’urgence sanitaire qui impactent la paix et la cohésion nationale. Cela doit très certainement retenir l’attention de votre institution eu égard à sa mission constitutionnelle de veiller à la consolidation de la paix dans notre pays ».

« Aussi, poursuit-il, en examinant le projet d’ordre du jour, on relève que faute d’avoir pu tenir la première session 2020, on mesure votre volonté de brasser toutes les questions d’ordre économique et social, non examinées qui font corps avec la politique nationale de monsieur le président de la République dans ces domaines ».

Mohamed Lamine Fofana

Au nom du président de la République, M. Fofana a salué la pertinence du choix des thèmes de cette deuxième session, avant de déclarer: « il (président de la république) sait  compter sur vos recommandations et suggestions appréciables, qui lui sont destinées aux termes de vos travaux et aussi très utiles dans l’accomplissement de sa mission. »

Prenant la parole, la présidente du CESEC, Hadja Rabiatou Sera Diallo a rappelé que le CES (Conseil Économique et Social) est devenu officiellement Conseil Économique, Social, Environnemental et culturel (CESEC), conformément à l’article 126 de la nouvelle constitution. « Les dimensions environnementale et culturelle seront dorénavant prises en compte dans nos activités de formulation des recommandations et des suggestions à l’endroit de l’exécutif et du législatif », a-t-elle rassuré.

Après avoir indiqué que son institution, malgré la présence de la pandémie de COVID-19 en Guinée, a mené quelques activités à l’échelle nationale et internationale ; l’ancienne syndicaliste s’est penchée sur les thèmes d’auto-saisine qui seront finalisés au cours de cette deuxième session.

« Pour la commission Promotion des Activités rurales et de l’Environnement, le thème d’auto-saisine est : L’exacerbation de la problématique foncière sur fond de crise
sociale et économique en Guinée; Pour la commission Infrastructure, Décentralisation, Développement local et Aménagement: L’importance des Infrastructures durables de la Pêche et de aquaculture en Guinée dans le Développement; Pour la Commission Emploi, des Affaires sociales et culturelles : la gouvernance, facteur de développement durable et de diversité de notre pays; Pour la commission économie et conjoncture, bonne gouvernance et intégration régionale : la compétitivité de l’économie guinéenne », a-t-elle précisé.

Par ailleurs la présidente du CESEC a insisté sur l’importance de ces thèmes d’auto-saisine car, dit-elle, « les conseillers et conseillères se pencheront de façon approfondie sur ces études afin de produire des résultats qui seront soumis à l’exécutif et au législatif dans l’intérêt supérieur de la nation ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.