Pour rappel, ici dans notre chère Guinée démocratisée par Feu Général Lansana Conté, si un responsable politique de l’opposition radicale fait une faute, sa sanction sera exemplaire et publique. Du limogeage à la justice,    il fera le choix et aura un avocat assermenté.

Par contre si un responsable de la mouvance commet une faute similaire, sa sanction variera entre une suspension et une affectation (selon le poste).

Ces leçons sont données par les valeureux fils de Guinée qui ont bénéficié de la confiance du peuple et de la population. La personne la mieux indiquée en la matière est l’HONORABLE ELHADJ  MAMADOU  CELLOU  DALLEIN DIALLO, plusieurs fois et plusieurs années ministre et ancien PM. Leur culture de l’excellence est entrain de produire des petits fils dignes et bien rodés dans la pratique de la corruption et des détournements, objet de ma réaction.

Votre précision sur le montant détourné n’a aucune valeur pour le contribuable de Mamou, même s’il n’a reçu que  1 GNF symbolique détourné ou issu de la corruption.

Dire que l’UFDG ne tolère pas un tel acte (même si le cas est isolé) est contre productif et irréel. S’il ne tolère pas, alors l’honorable CDD peut démissionner et trouver un autre. C’est ce qu’il a toujours fait, continue de faire et ne l’abandonnera jamais. Faite votre propre audit à la tète de l’UFDG et vous verrez le résultat. Marchés de gré à gré, surfacturation, non respect des procédures administratives et financière, que sais-je encore…

Félicitations au sortant, seulement, c’est peu pour la prison. Courage à l’entrant, mais que tu frappes plus fort comme les autres qu’on ne sanctionne jamais.

Un conseil, la seule porte de sortie pour les représentants de l’opposition est d’accepter de collaborer avec ceux de la mouvance, en cas de « détournements importants » : pas de bruits.

Pour nous bas peuple, on s’en fout, vous avez toujours été ainsi.

CISSE