Chers compatriotes, depuis janvier dernier, notre cher pays, la République de Guinée est en proie à une épidémie, sans précédent, de fièvre hémorragique virale dite Ebola avec un bilan (du 2 avril 2014 ) suivant : 137 cas suspects, 86 décès, répartis comme suit : Guéckédou (81 cas, 59 décès), Macenta (27 cas, 14 décès), Kissidougou (9 cas, 5 décès), Dabola (3 cas, 2 décès), Dinguiraye (1 cas, 1 décès), Conakry (16 cas, 5 décès).

Face à ce drame national, le PEDN tient tout d’abord à présenter ses condoléances les plus émues aux familles endeuillées par ce virus maudit qui vient en rajouter à la souffrance quotidienne du peuple martyr de Guinée, qui tire le diable par la queue parce que fortement traumatisé par les dures épreuves de la vie.

Convaincus de la capacité de notre pays à se relever après chaque douloureux évènement, nous exhortons les uns et les autres à garder espoir que nous allons bouter hors de nos frontières ce virus dévastateur des vies humaines.

C’est le lieu pour nous de remercier très vivement la communauté internationale et les amis de la Guinée pour leurs soutiens sans faille en médicaments et autres expertises tendant à éradiquer l’épidémie.

Nous invitons, pour terminer, nos compatriotes, toute obédience politique confondue à se lever comme un seul homme, comme ce fut le cas à d’autres douloureuses occasions, pour lutter contre la fièvre hémorragique virale dite Ebola.

Le PEDN profite de cette communication pour affirmer à l’attention de l’opinion nationale et internationale que certains partis politiques n’ayant pas pris part aux dernières élections législatives ont décidé de former des groupes de lutte extra-parlementaire. Mais en ce qui concerne le PEDN, nous n’appartenons, ni à la Coordination de l’opposition extra- parlementaire (COEP) qui existe en Guinée, ni à l’Opposition Républicaine Extra- Parlementaire (OREP), qui a été créée en Europe.

Au contraire, nous réitérons notre appartenance à l’opposition républicaine. Chez nous, les décisions se prennent après une large concertation de toutes les structures, du sommet à la base du Parti.

Ce n’est pas parce le Président du PEDN a rencontré Mr Bah Oury à Paris que nous allons appartenir à l’Opposition Républicaine Extra- Parlementaire (OREP). Le Parti de l’Espoir pour le Développement National maintient cette position et reste là et demande à tous ses militants et sympathisants de resserrer les rangs derrière son leader SEM Lansana KOUYATE

Vive la Guinée

Vive le PEDN

Fait , le 6 avril 2014

P/O Parti de l’Espoir pour le Développement National

Aboubacar SAKHO
Secrétaire national chargé de la Communication
Porte-parole de SEM Lansana KOUYATE

 

Publicités

Laisser un commentaire