Décédé le vendredi dernier, c’est ce mardi 26 mai 2020, que l’icône de la musique guinéenne a regagné sa dernière demeure. Pendant ce temps, les commentaires fusent de partout tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays pour saluer la mémoire de l’auteur du tube ‘’Yèkè Yèkè’’.

Parmi ces voix, celle de l’inspecteur régional des arts et de la culture. Paul Condé parle d’une lourde perte. « C’est une valeur très sûre de la nation que nous avons perdue, lui seul pouvait représenter toute la Guinée et toute l’Afrique sur le plan international… Mais il a laissé quand même toute une génération aussi d’artistes, notamment sa fille Manamba Kanté ». A-t-il dit. 

Poursuivant, notre interlocuteur promet qu’une cérémonie lui sera réservée à titre posthume à Kankan, après cette crise sanitaire. « Hier mardi c’était les obsèques, le département (de la culture) voulait faire une cérémonie sobre mais c’est reporté à cause de cette pandémie. Mais après cette crise sanitaire, nous allons organiser une grande rencontre des griots du Manden à Kankan et c’est une tradition mandingue ». A-t-il fait entendre       

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinée7.com

Publicités