Il y a quelque mois, le ministre des Travaux publics a lancé des travaux de réfections des voies du pays. Le rond-point du Km36 faisait partie des points ciblés. Malheureusement, les travaux effectués par l’entreprise adjudicatrice se sont dégradés, avant même que le chantier ne soit rendu au maitre d’ouvrage, qui est le ministère des Travaux publics.

Ayant appris, suite à des plaintes des citoyens, le mauvais état de l’endroit, le ministre Moustapha Naïté accompagné des techniciens de son département, a effectué une visite sur le terrain, pour toucher du doigt la réalité, ce lundi 29 juillet, dans l’après-midi.

« Nous avions alors interpellé l’entreprise OAS, qui a été chargée d’effectuer les travaux de maintenance sur le carrefour. C’est ce qui a été fait, il y a de cela six (6) mois. Nous sommes venus aujourd’hui pour constater avec les premières pluies qui sont tombées, comment la chaussée se porte au niveau de ce grand giratoire du Km36. Je dois avouer que nous ne sommes absolument pas du tout satisfaits de ce qui a été fait », a laissé entendre Moustapha Naïté, après avoir rappelé que : « Comme vous le savez, il y a un certain temps on avait entamé les travaux de réfection de la voirie de Conakry. Et dans le cadre de ces travaux, il y avait le projet de l’entreprise OAS sur Lansanayah-Km36, et qui avait dans son contrat, il y a trois ans maintenant, le giratoire du Km36 ».

Poursuivant, le chef du département des travaux publics annonce que : « Nous allons convoquer l’entreprise dès demain, mardi, pour une réunion de travail, pour voir exactement ce qui n’a pas marché, et la situation de la mission de contrôle qui était sur le terrain. Parce que la garantie et la qualité du travail effectué est assurée par cette mission de contrôle. Nous allons donc les convoquer toutes pour entendre et savoir exactement ce qui n’a pas marché avec le giratoire du grand carrefour du Km36 ».

Par ailleurs, le ministre a tenu à rassurer : « Nous n’allons pas accepter que des milliards soient déboursés et que les routes qui sont réparées ne tiennent pas. Ça, ce n’est absolument pas acceptable ». C’est pourquoi, ajoute-t-il, « nous allons prendre des dispositions qui s’imposent pour le travail qui a été fait au Km36 et pour l’ensemble des travaux réalisés sur le réseau de Conakry. Partout où les travaux ont été faits et on constate des dégradations, nous allons tout de suite, et l’entreprise et la mission de contrôle, les convoquer pour justement tirer au clair ce qui n’a pas marché, ce qui ne va pas et les sanctions qui doivent s’imposer (sic) ». 

Après le Km36, le ministre et sa suite se sont rendus sur l’axe Sonfonia-Kagbélen, où là aussi, Moustapha Naïté a tenu les mêmes propos. Et de son côté, le représentant de l’entreprise GUICOPRES, société adjucatrice du projet, a rassuré que la dernière couche du bitume sera mise après les grandes pluies. Selon lui, les travaux sont à 70% d’avancement.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199