Université général Lansana Conté

Lettre d’information et de motivation

Chers Collègues Enseignants Chercheurs

Quel avenir pour nos carrières ?

Depuis le déclenchement de notre mouvement de revendication le 13 Aout 2020, nous sommes restés sans suite face au maintien et à la persistance de notre Recteur dans la dégradation de nos valeurs statutaires, scientifiques et pédagogiques à tel enseigne que nos carrières risquent de ne pas avoir d’issus favorable au moment où nous continuons de poursuivre nos objectifs de formation et de recherche a tous les niveaux.

Aucun changement n’est perceptible depuis cette époque jusqu’à aujourd’hui, en dépit de quelques efforts déployés par le cabinet et notamment par Monsieur le Ministre de l’Enseignent Supérieur pour asseoir l’équilibre tant recherché.

Malgré ces efforts du Ministre, Monsieur le Recteur continu de proférer les menaces à l’endroit de certains proches collaborateurs et certains chefs de département.

Face à la continuation de la dégradation de nos valeurs statutaires, scientifiques et pédagogiques qui demeure les raisons fondamentales de notre existence en tant qu’enseignant du Supérieur chargés d’impulser la formation de l’élite, l’émergence et le développement du pays.

Nous estimons comme nous l’avons dit dans notre plateforme initiale que les fautes qui ont été commises doivent être situées et sanctionnées à la hauteur requise pour mettre fin définitivement à ces pratiques.

En guise de rappel nous avons mis l’accent dans notre récente plateforme sur les infrastructures (bâtiments et autres), les processus de formation, le refus des enseignants de fréquenter les salles de classe pour les enseignements et les activités de recherche. Le blocage des masters et des écoles doctorales qui sont jusque-là non fonctionnels par manque de motivation des encadreurs, de financement des activités de recherche et de formation. Le non-respect des cadres à travers l’exécution des éléments de motivation tel que le non payement des ristournes orientés à d’autres fins. Aucun de ses manquements signalés dans notre plateforme n’a connu un début de correction à date.

Le non aboutissement de l’engagement des jeunes contractuels qui se sont investis pendant plusieurs années dans les activités d’enseignement et de recherche en assistant certains professeurs de rang magistral dans les programmes de licences et de master au nombre de 32 ont été volontairement expulsés de la liste par le Recteur en personne pour certaines raisons subjectives.

Il est important de signaler que la situation mérite d’être décantée pour mieux situer les responsabilités et éviter de faire du tort à certaines personnes innocentes afin de donner à l’institution un nouveau souffle. C’est pourquoi les détournements signalés et la disparition du coffre-fort qui reste jusqu’à présent inexpliquée conforte le Recteur dans sa position et estime que si jusqu’à maintenant il n’y a aucune suite à cette affaire c’est parce qu’il bénéficie d’un soutient, d’une complicité en dehors de l’institution et que tout ce dont-on lui reproche n’est pas assurément fondé.

Vive la Rigueur Statutaire, Scientifique et Pédagogique 

République de Guinée

Travail-Justice-Solidarité

Le Collectif des Enseignants Chercheurs de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia (UGLCSC)

PREAVIS DE GREVE

Chers Collègues Enseignants

  • Considérant; que depuis le 13 Août 2020, nous avons dénoncé les dysfonctionnements néfastes qui affectent le bon fonctionnement de notre université, à la clef, une plateforme revendicative comportant 10 points dont le respect strict de la nomenclature des emplois de l’enseignement supérieur régis par le décret N° 176/PRG/SGG/98 du 27 Septembre 1989, modifié par le décret D/N°062/PRG/SGG/2013, portant gouvernance des institutions publiques d’enseignement supérieur et de recherche scientifique.
  • Tout en précisant que les arrêtés d’application de ce dernier décret ne sont pas pris à date.
  • Considérant; que toutes les voies de recours ont été épuisées par les multiples correspondances adressées  aux autorités depuis le 13 Août 2020.
  • Considérant; qu’en date du 16 Février 2021 une note technique a été adressée à la Présidence de la République pour décrisper cette situation, qu’en date, le collectif n’a pas eu de retour comme réponse à notre revendication.
  • Considérant; qu’une demande avait été introduite au niveau des élus du peuple (Assemblée Nationale) afin d’intervenir auprès du Président de République pour débloquer la crise qui servit au sein de notre institution d’enseignement supérieur.
  • Considérant; que l’éducation est la condition sine qua-non pour le développement harmonieux de toute nation que pour ces motifs elle doit être préservée contre toutes incompétences et la promotion de la médiocrité.
  • Considérant; que les dernières nominations des cadres dans les institutions d’enseignement supérieur ne prennent pas en charge, la nomenclature des emplois qui constitue un critère légal pour le bon fonctionnement des institutions d’enseignement supérieur.
  • Considérant; que l’université de Sonfonia par ces nominations fantaisistes a tendance de devenir un véritable laboratoire pour la promotion de la médiocrité, que cela en toute violation du statut spécifique du personnel de l’enseignement supérieur.
  • Prenant en compte; l’engagement et la détermination de l’ensemble des enseignants chercheurs à respecter les nomenclatures des emplois de l’enseignement supérieur qui obéissent aux hiérarchies suivantes : conformément aux articles 3 et 4 dudit décret qui disposent :
  • Article 3: « la nomenclature des emplois de l’enseignement supérieur obéit à la hiérarchie suivante » :
  1. Professeur
  2. Maître de conférences
  3. Maître assistant
  4. Assistant
  • Article 4 : « la nomenclature des emplois de la recherche obéit à la hiérarchie suivante :
  1. Directeur de recherche
  2. Maître de recherche
  3. Chargé de recherche
  4. Attaché de recherche
  • Prenant également en compte ; la frustration, l’indignation et l’humiliation des professeurs, maître de conférences, et les maîtres assistants par l’autorité.

Le collectif des enseignants chercheurs de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia (UGLCS) décide de  déclencher une grève illimitée à compter du Lundi 28 juin 2021 jusqu’à la satisfaction générale des revendications

Ont signé :

Le Président : Fayimba MARA

Le Vice-Président : El Maître Hamidou BARRY

Rapporteur : Mamadou Adama SOW

Fait à Conakry le 22 Juin 2021

 

 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.