Des équipes chargées des enterrements sécurisés des patients décédés de l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola ont été attaquées dans la localité de Dubréka située à une cinquantaine de kilomètres de la capitale guinéenne, mardi. L’incident s’est passé dans la localité de Moussaya, où des habitants ont caillassé les véhicules des agents de la Croix-Rouge, afin de les empêcher de remplir leur mission.

L’acte a choqué les équipes déployées sur place, d’autant qu’elles ont dû rebrousser chemin, pour échapper aux assaillants. La réticence des populations de Dubréka aux équipes anti-Ebola préoccupent les autorités sanitaires, vu la recrudescence de l’épidémie dans cette localité proche de la capitale.

Xinhua

Publicités