La Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes de Guinée était une nouvelle fois face aux journalistes, ce mardi 16 novembre. Ces tradipraticiens ont à nouveau dénoncé les séries de détournements de fonds destinés à leur structure, par les autorités sanitaires, notamment la Coordination nationale de lutte contre Ebola, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, le ministère en charge de la Santé, ainsi que des directions communales de la santé.

Prenant la parole, Mamady Daman Traoré, président de ladite fédération, tout en brandissant des documents de « preuves », a expliqué comment le Dr. Sakoba Keïta et des membres de son équipe ont détourné une somme de 529 millions de francs guinéens, qui serait destinée à sa structure dans le cadre de la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola. Cette somme a, dit-il, été débloquée par le l’OMS pour la formation et la sensibilisation des tradipraticiens afin de mieux  faire face à l’épidémie Ebola.

A en croire, M. Traoré, des plaintes ont ainsi été portée notamment contre Dr. Sakoba Keita, directeur de l’Agence nationale de sécurité sanitaire ; Fodé Tass Sylla, journaliste, responsable de la structure de lutte contre Ebola, à l’époque, et  Ernest Pakilé (directeur de division au ministère de la Santé). « Après le jugement au TPI de Mafanco, le tribunal a décidé que la coordination Ebola paie 50 millions FG, et que le ministère de la santé paie la même somme pour dédommagement. Mais le montant (529 millions FG) pour lequel nous avons porté plainte, ils n’en n’ont pas parlé… j’ai donc demandé à mon avocat d’interjeter appel au niveau de la Cour d’appel de Conakry. À la Cour d’appel nous avons déjà fait deux jugements avant la vacance judiciaire », a t-il expliqué, avant d’ajouter depuis la fin de la vacance judiciaire, que l’affaire n’a pas encore été appelée.

En ce qui concerne la lutte contre le Covid-19, la Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes de Guinée dit qu’il a également eu des sorties d’argent en son nom et dont elle n’a vu aucun franc. A cela s’ajoute, selon, Mamady Daman Traoré, le projet de construction d’un hôpital tradipraticien en Guinée.

« Ce ministère a toujours été notre grand malheur. Ils ont dérouté notre projet de construction de l’hôpital des tradipraticiens. Ce projet s’élevait à 2 milliards 143 millions de francs guinéens. Même en cette période de covid-19, nous leur avons soumis des projets qu’ils ont rejetés », a-t-il fait savoir.

Pour terminer, « nous demandons au colonel Mamadi Doumbouya d’accepter de nous rencontrer, nous écouter. Car, nous pouvons aussi faire beaucoup pour ce pays. Nous lui demandons de nous rattacher à la Présidence. Parce qu’avec le ministère de la Santé, nous ne pourrons jamais évoluer… Nous demandons également au président Mamadi Doumbouya de nous aider à récupérer tous les fonds qui ont été détournés par le ministère de la Santé ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com