des locataires de la cité de solidarité (archives)

Les handicapés physiques, qui occupaient la Cité de Solidarité, dans la commune de Ratoma, ont été ramenés il y a environ trois semaines dans leurs familles respectives, en vue d’une réinsertion sociale.

Une initiative du Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (MASPFE).

Ils étaient plus d’une trentaine à rallier, mardi, 09 septembre, le Palais Sèkhoutouréya pour, attirer l’attention du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, sur la situation.

Ces personnes accusent le MASPFE d’avoir détourné leur argent, dont le montant s’élèverait à onze milliards de francs guinéens, dit-on.

D’après leur porte-parole, Ahmed Cissoko, le président de la République leur a offert une somme de 11 milliards GNF, qui a été détournée par le ministère.

«Quand on nous a dit de quitter sous le pont de la Mosquée Fayçal, ils nous ont amené à la Cité Solidarité, où nous passions la nuit à la belle étoile. Par pitié, le président de la République a débloqué 11 milliards, dont chacun devrait percevoir 15 millions, tel n’a pas été le cas. On a reçu qu’un à deux millions chacun. Raison pour laquelle nous sommes venus devant le chef de l’Etat, pour lui dire que la Commission chargée de la situation n’a pas travaillé comme convenu», a expliqué M. Cissoko.

Interrogés,  sur la question, les responsables du ministère accusés ont réfuté toutes ces accusations et parlent d’incompréhension de la part des personnes handicapées.

Le chef de Division Mutuelle Sociale, Ousmane Touré explique le fondement de cette affaire : «Ce problème remonte depuis la veille de la conférence de l’OCI, lorsqu’il a été question de déguerpir tous les mendiants des espaces publics. Pour ce faire, la ministre a monté un projet qui consistait à assister les personnes démunies, afin qu’ils rejoignent leurs familles respectives. C’est ainsi que des fonds ont été débloqués.

Ce projet a été mal exécuté car, certains ont reçu dix millions, par contre d’autres en ont perçu que huit. Et cela a été occasionné par eux-mêmes parce qu’ils ont fait appel à d’autres handicapés, qui n’étaient pas concernés. Finalement, le montant n’a pas pu les couvrir tous.

Le groupe restant a été différé à la Cité Solidarité. Là, après quelques mois, à l’approche de l’hivernage, Mme le ministre de l’Action Sociale a monté un autre projet pour leur réinsertion. Pour elle, les erreurs du premier ont été corrigées et il a été exécuté comme prévu. Avec leur participation, 304 familles ont été recensées. Tous les handicapés venus de l’intérieur, chacun a reçu deux millions six cent milles francs guinéens et ceux qui sont restés à Conakry ont reçu chacun un million».

A en croire le chef de Division Mutuelle Sociale, Ousmane Touré, il y a eu erreur de communication.

A rappeler, que le Directeur National de l’Action Sociale (DANS) a déclaré au cours d’une de ses sorties, que 11 milliards ont été débloqués pour la construction et la rénovation de la Cité Solidarité et non de le distribuer aux handicapés».

AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici