Cette affaire de moustiquaires détournées en Guinée en 2019 puis retrouvées en République du Mali a fait couler encre et salive. Après avoir mis main sur trois camions remplis de moustiquaires, l’inspection générale de la lutte contre l’impunité a escorté deux des trois camions jusqu’à Kankan. Elle a procédé  à la remise officielle ce lundi 10 août 2020, aux autorités locales.

Il s’agit d’un total de 117.500 moustiquaires imprégnées (pour une valeur estimée à six milliards de francs guinéens), détournées en Guinée en 2019 et retrouvées en République du Mali. Elles ont été rapatriées, présentées et remises aux autorités locales de Kankan.

Abdoulaye Konaté, est le président du réseau panafricain de lutte contre l’impunité, la corruption et l’injustice. “J’étais en mission à Bamako (Mali), pour l’affaire des moustiquaires qui ont été détournées de la Guinée vers le Mali, depuis le mois de septembre 2019. Donc nous sommes allés mener une enquête au Mali et nous avons pu au moins mettre main sur ces moustiquaires là, la quantité qui était là-bas faisait 117.500, tout a été remis à la Guinée par les autorités maliennes à travers son ambassade. Ses moustiquaires font 2.350 Ballots et sont d’une valeur à peu près de 6 milliards. Trois personnes, deux maliens et un guinéen ont été mises aux arrêts au Mali. Ils travaillaient avec un député Malien Mamoudou N’fa Sempara. Ce député a été entendu en tant que témoin, mais les autres sont actuellement à la maison d’arrêt de Bamako.”

Cet acte a été salué par le gouverneur de la région administrative de Kankan, Sadou Keïta, qui a aussi encouragé l’inspection générale de la lutte contre la corruption à continuer sur le même chemin. 

“Je suis vraiment content aujourd’hui, je tiens à remercier le gouvernement malien, pour avoir facilité l’enquête à nos frères guinéens. C’est une chose que tous les guinéens peuvent prendre pour exemple. Ce monsieur (Abdoulaye Konaté) est à encourager pour son effort. Vraiment je suis fier de lui. Je vais mettre les moustiquaires à la disposition du directeur régional de la santé pour distribuer à des centres de santés.”

Pour finir, il lance un appel à l’endroit des autorités nationales afin de tirer cette affaire au clair.

“Nous allons poursuivre cette affaire pour que les auteurs soient mis aux arrêts, je demande au président Alpha Condé avec son ministre de la justice de nous aider. Si cette enquête réussit je vous dis ça va être un bon exemple pour d’autres cadres véreux…”

Pour rappel, l’inspection générale de la lutte contre la corruption et le réseau panafricain de lutte contre l’impunité, la corruption et l’injustice, sont présents au Mali depuis septembre 2019 pour mener des enquêtes en vue de mettre main sur ces moustiquaires.

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinee7.com