426 agents et inspecteurs, dont 84 femmes des Commissariats centraux de Police de Matoto, Dabompa et Sonfonia, relevant de la ville de Conakry, ont participé pendant 3 mois, à une formation en techniques de traitement judiciaire de la petite délinquance, rapporte l’AGP.

Formation qui se situe dans le cadre de la réconciliation de la Police guinéenne avec la population. Initiée par le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC), elle est l’une des priorités de la reforme engagée au sein de cette institution depuis 2011 par la 3ème République. Et s’inscrit dans le deuxième volet du projet de police de proximité, financé par l’Union Européenne (UE) à hauteur de plus de trois millions d’euros.

A la remise des Diplômes aux stagiaires, la représentante de l’UE a indiqué, que  l’objectif des séries de formation, organisées pour le personnel de la police nationale, est de la réconcilier avec la population, d’instituer une nouvelle approche.

Présidant la cérémonie, le directeur central des Unités d’Intervention de la Police, colonel Ansoumane Camara a prodigué des conseils : «Cette remise à niveau doit changer votre manière d’intervenir et de collaborer avec la population dans le respect des Droits de l’Homme (DH) et des Droits humanitaires».

4015 nouvelles recrues de la police seront dans quelques jours, dans les Ecoles de Police de Kagbelén (Dubréka) et à Kafilya (Boffa), a-t-on informé.

Source : AGP