Une image montrant des rails démantelés de la CBG (compagnie des bauxites de Guinée) a été largement diffusée sur les réseaux sociaux ce lundi. Le FNDC (Front national de défense de la constitution) revendiquait l’action.

Nos confrères de visionguinee ont même repris l’ ‘‘information’’ en ces termes : ‘‘La tension est vive à Kolaboui dans la région de Boké où des manifestants, répondant à l’appel à la désobéissance du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), ont barricadé la route nationale, avant de démanteler des rails afin d’empêcher tout passage du train minéralier.’’

Selon nos confrères, l’‘‘information’’ leur a été confirmée à par le coordinateur du FNDC à Kolaboui, Amara Camara, plus connu sous le nom d’Egson.

‘‘Depuis 6h du matin, la route est barricadée. Une partie des rails a été démantelée par les manifestants, des pneus ont été brûlés un peu partout à travers la ville. Nous allons continuer le combat jusqu’au bout. Depuis hier à 16h, la mine de Boké ne travaille pas’’, aurait dit Egson, cité par visionguinee.

Archi-faux, rétorque M. Saadou Nimaga, secrétaire général du ministère des Mines, ‘‘les rails des chemins de fer utilisés par les sociétés minières ne sont nullement démantelés en Guinée ! C’est archi-faux ! Mais à beau mentir qui vient de loin ! Facile de transformer son souhait en réalité. Mais impossible de le démontrer sans faire des fakenews en mentant de façon éhontée sur les réseaux sociaux, avec des images tronquées, montées pour créer la psychose ! Quelle tristesse ! Ceux qui souhaitent cela sont de pires ennemis du pays’’ !

M. Ansoumane Condé coordinateur communication de la CBG que nous avons joint, a aussi abondé dans le même sens : ‘‘C’est une fausse information, les rails n’ont pas été démantelés et le train ne s’est pas arrêté.’’

De fausses informations sont souvent distillées sur les réseaux sociaux pendant les manifestations de l’opposition réunie au sein du FNDC.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Publicités