Lors de l’assemblée nationale du RPG arc-en-ciel qui s’est déroulée, ce samedi 14 décembre, au siège du parti, au quartier Gbessia, dans la commune de Matoto, le ministre de la Culture, Sanoussy Batama Sow, a rappelé à l’ordre, les militants qui font leur propre promotion sur les réseaux sociaux.

‘‘Je tiens à revenir au premier communiqué sur la floraison des déclarations de candidatures au sein du RPG sur les réseaux sociaux et les sites internet. C’est un appel que la direction du parti lance à tous les militants. Tous les militants et sympathisants du parti savent que le RPG arc-en-ciel est régi par des textes, par des lois. Seul le parti est habilité à désigner un candidat. Donc nous prions les militants et sympathisants ; tous ceux qui veulent représenter le parti à une élection, nous leur demandons de se référer au parti, de se référer aux instances du parti. A partir de cette déclaration aujourd’hui, si nous constatons sur les sites internet, sur les réseaux sociaux, que ces soi-disant candidats continuent à faire leurs campagnes, ils n’ont qu’à considérer à l’avance qu’ils ne seront plus candidats du RPG arc-en-ciel (…) La première condition d’un militant c’est la discipline du parti. Et je pense que c’est compris’’, a lancé Bantama Sow.

On a fait élire des députés qui nous ont laissés en pleine mer

Avant d’insister : ‘‘Vous savez, nous venons de sortir de plusieurs élections. Lors des dernières élections de 2013 à l’assemblée nationale, on a fait élire des députés. Je ne citerais pas leurs noms, vous les connaissez, et qui nous ont laissés en pleine mer. Si ces gens n’étaient pas sur la liste du RPG, ils n’allaient même pas gagner dans leur quartier à Dixinn Bora, jamais ! Donc tous ceux qui doivent représenter le parti, le premier critère, dès qu’on voit le candidat du RPG, on voit Alpha Condé en lui, on voit le RPG arc-en-ciel. Donc ça doit être clair. Si quelqu’un vient nous dire ici, parce qu’il sait qu’il a manigancé avec certains pour qu’il soit désigné à Lola ou à Yomou pour être candidat. Nous sommes le pouvoir, nous avons les moyens et les instruments de savoir qui est ce candidat. Parce que lors des élections communales, le parti à fabriqué des gens, on les a désignés pour être candidats, ils ont été élus sur la liste du RPG arc-en-ciel, en fin de compte, ils ont laissé le parti en disant qu’ils sont candidats. Ils ont refusé de respecter les consignes du parti. Désormais, les gens que nous allons désigner à l’assemblée nationale, seront des gens quand le parti dit A, il dit grand A, quand le parti dit B il dit grand B…’’

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités