Lansana Cherif Haidara

L’affaire opposant l’État guinéen à l’ancien directeur de la Loterie nationale de Guinée (LONAGUI), Lansana Chérif Haidara, accusé de détournement de deniers publics, s’est ouvert ce mercredi 10 juillet, au tribunal de première instance de Kaloum. 

A l’entame du procès, le fait le plus marquant a été l’absence du prévenu et de son ou ses conseils. 

Chose pour laquelle le procureur s’est estimé « surpris », tout en faisant remarquer « l’extrême importance » du dossier qui concerne « l’argent de tout le monde ». Ce qui l’a poussé à annoncer qu’il fera tout son possible, pour que le prévenu comparaisse devant les tribunaux. 

Le dossier également jugé de « complexe » par la présidente du tribunal, Hadja Mariama Doumbouya, celle-ci a ordonné son renvoi au procureur pour l’ouverture d’une instruction. 

Au sortir de la salle d’audience, Me Lancei 3 Doumbouya, avocat de l’Agent judiciaire de l’Etat, a décrit ses sentiments ainsi : « C’est une déception, car on s’attendait à la comparution du prévenu ».

Me Lancei 3 Doumbouya

Par ailleurs, il a poursuivi que : «Le tribunal a estimé que l’affaire est complexe et a ordonné son renvoi au procureur, en application de l’alinéa 2 de l’article 466 du Code de procédure pénale ».

Cet alinéa, selon lui «donne le pouvoir au président du tribunal ou au juge audiencier, lorsqu’il estime qu’une affaire est complexe, d’ordonner son renvoi au procureur, qui a la possibilité soit de saisir un juge d’instruction ou un service de police judiciaire, pour permettre de donner des éléments techniques d’appréciations permettant au tribunal d’être édifié ».

A rappeler que Lansana Chérif Haidara est accusé de détournement d’un montant de l’ordre de 27 milliards de francs guinéens. 

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici