Le conseil d’administration de l’Agence nationale de financement des collectivités locales (ANAFIC), a tenu du 27 juillet au 28 juillet, à son siège social sis au quartier Taouyah à Conakry, sa deuxième session au compte de l’année 2021.

Cette session ordinaire présidée par la présidente dudit Conseil, Christine Sagno et la directrice adjointe de L’ANAFIC, Aminata Condé, a été l’occasion pour les techniciens de soumettre deux documents à l’approbation des membres, à savoir : le programme d’exécution des activités pour le semestre passé et un plan de travail annuel et le budget.

Apparemment heureuse, Christine Sagno, a rappelé les nombreuses réalisations mises en œuvre selon le plan d’action de L’ANAFIC : « des avancées significatives ont été enregistrées par l’ANAFIC depuis son lancement dans la mobilisation et la conduite des opérations de transferts des fonds aux collectivités locales et leurs accompagnements. Au total 789 micros projets ont été réalisés, dont les réceptions définitives ont déjà été faites dans les 337 collectivités du pays. »

Avant de déclarer par ailleurs que ces efforts méritent d’être « poursuivis en vue de rendre effectif le processus de transfert des fonds en faveur du FNDL pour la finalisation des actions en cours, mais aussi pour financer d’autres actions sectorielles dont les compétences ont été transférées par le code des collectivités locales».

Enfin, exprimant le bien-fondé de ces « échanges fructueux », elle a exhorté vivement « la direction générale de l’ANAFIC à prendre en compte le suivi de toutes les remarques et recommandations sur les différents documents ».

Quant à Aminata Condé, directrice adjointe de l’ANAFIC, elle a indiqué que : « cet exercice au fil des années, nous a amenés, à qualifier notre système de gestion et à offrir un meilleur service aux collectivités locales. »

Avant d’inviter tout un chacun « à fournir le maximum d’efforts pour l’insistance sur la mobilisation effective des ressources au compte du FNDL ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com