En marge de l’assemblée générale de Crédit Rural de Guinée, son directeur général, M. Lamarana Sadio Diallo, a déclaré au micro de nos confrères de la télé nationale que l’institution de microfinance ‘‘a été sérieusement  confrontée aux problèmes de la maladie à virus Ebola en 2014 et en 2015. Aussi on a été victimes de quelques troubles liés aux manifestations politiques lors des élections, étant entendu que nous sommes présents sur l’ensemble du pays. A chaque fois qu’il y a un incident quelque part c’est un associé de Crédit rural ou un caissier qui se trouve être victime. Et donc l’activité s’est contractée pendant ces années. Mais on est en train de reprendre en 2016’’.

Le Crédit Rural de Guinée est qualifié des spécialistes comme étant un outil de lutte contre la pauvreté. Il gère 100 milliards d’encours crédits et 135 milliards d’épargnes.

Les observations de M. Diallo seront-elles prises en compte par des hommes politiques qui, pour un oui ou un non, appellent à manifester sans tenir compte des dommages collatéraux.

Aziz Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici