Comme prévu, le journaliste Mohamed Bangoura et le communicant Fodé Baldé, en compagnie de leur avocat, étaient encore présents à la Direction Centrale de la Police Judiciaire de Kaloum, ce mardi, pour la suite de la procédure de l’affaire dans laquelle ils sont accusés de diffamation à l’encontre du chef de l’État, par voie de presse.

Après plusieurs heures d’audition des accusés, l’affaire a été transférée au parquet du procureur général près le tribunal de première instance de Kaloum, où il a été décidé d’ouvrir un procès sur ladite affaire le 10 juillet prochain.

Selon leur avocat, Me Salifou Béavogui : « Nous avons demandé à Monsieur le procureur de la République, qui a été très réceptif, de classer ce dossier sans suite. Mais comme il a l’opportunité des poursuites, il a décidé d’organiser un procès le 10 juillet prochain ».

« Mais d’ici là, ajoute-t-il, mes clients sont libres de tous leurs mouvements ; il n’y a aucune restriction contre eux… Donc, il y a plus de peur que de mal ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire