Pour la troisième année, l’Agence Référence Communication (AR-COM), a récompensé, ce vendredi, plusieurs acteurs des secteurs privé et public, qui se sont distingués dans la gestion de la pandémie à coronavirus dans notre pays.

Pour cette édition, 21 acteurs du secteur privés et publics, ont reçu des prix distinctifs d’encouragement. Eugène Capi Balamou, directeur général de ARCOM, a expliqué que la 3ème édition s’inscrit dans le fait de récompenser « des Guinéens qui se sont investis dans la lutte contre cette pandémie. Il était impérieux de les encourager, de les sortir de l’ombre. C’est une manière de les galvaniser, afin que la lutte soit continuelle (…) Avec ARCOM, nous comptons jouer notre partition en tant que jeunes, pour l’émergence d’une Guinée nouvelle », a-t-il indiqué.

Présidant la cérémonie, l’ancien premier ministre, Kabinet Komara, s’est dit heureux d’être présent à cette cérémonie qui revêt un thème actuel et essentiel. « Quand on voit dans son pays, des jeunes déterminés à faire reconnaître le mérite, ça vous donne de l’espoir (…) Vous remercier, vous les jeunes qui avez pris cette initiative si noble, si présente, si actuelle. Il est important que nous croisions tous nous moyens, pour que cette maladie n’ait pas raison de nous », a-t-il dit.

Apparemment heureux de recevoir ce prix, Dr Alia Camara, l’inspecteur général du travail, a avoué ressentir « un sentiment de satisfaction et de joie. Mais aussi un sentiment que je dois accomplir d’autres efforts pour mériter le prix que je viens de recevoir aujourd’hui. Recevoir un prix, c’est toujours une bonne chose, mais c’est aussi un appel à faire des efforts. Notamment dans le cadre de la lutte contre la propagation de cette pandémie en ce qui concerne mon secteur ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com