De passage chez nos confrères de la radio Espace Fm ce mercredi 17 juin, l’honorable Domani Doré, première secrétaire parlementaire et porte-parole du parti au pouvoir (RPG), a donné son avis sur la polémique relative à « l’invitation » de l’honorable Amadou Damaro Camara, à la 5ème conférence mondiale des présidents de parlement de l’union interparlementaire.

Elle a pour commencer précisé qu’ : « A date, ce qui nous intéresse dans la démarche, c’est de savoir si de l’autre côté, cette union parlementaire est en train d’avoir une démarche sérieuse vis-à-vis de notre Assemblée Nationale. Mais surtout, il y a quelqu’un qui l’a dit tout à l’heure ; bien entendu ça permettra certainement à l’organisation de se rendre compte que certainement il y a quelqu’un qui fait usage de faux. »

A la question de savoir, s’il y a des raisons qui auraient poussée l’union interparlementaire à revenir sur son invitation, la première secrétaire a donné des explications. « D’abord, Il faut savoir que l’invitation est une démarche usuelle diplomatique et administrative qu’on adresse à un président d’un parlement. Par ailleurs, il faut savoir que oui, nous sommes tous attachés aux valeurs démocratiques, ce qui vaut notre participation à ces assises. Et bien entendu, si la Guinée était sous le sceau d’une sanction, nous serions informés. Je vous le dis, vous pouvez retourner sur le site web officiel de l’organisation. La rubrique qui consiste à présenter la Guinée, précise très bien, que oui, les dernières élections ont eu lieu en mars 2020… Et c’est pourquoi nous continuons à penser et nous avons estimé au niveau du bureau que oui, le président Amadou Damaro pouvait donner son accord, comme il l’a précisé dans la lettre et bien entendu confirmer sa présence » a-t-elle déclaré.

« On parle quand même d’une institution sérieuse, poursuit-elle, nous parlons d’un Etat souverain. Nous avons reçu un courrier d’invitation à laquelle comme tous les courriers que nous avons reçus, notamment la lettre de félicitation du parlement égyptien qui a été transmise par son responsable diplomatique (…) Je pense que le leadership qui consiste à vouloir faire du ping-pong avec l’opposition, ne relève pas de ce que nous nous avons comme agenda. En tout cas au niveau de l’union parlementaire, nous avons reçu un courrier, nous avons répondu au courrier et pour le reste, nous restons à l’attente de cette cérémonie le moment venu » a-t-elle enfin tranché.

Une synthèse faite par Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.