Suite au drame de Womey survenu le 16 septembre dernier en Guinée forestière, donnant la mort à près d’une dizaine de morts, les appels à la condamnation de l’acte qualifié d’ignoble par plus d’un, ne cessent de se multiplier.Au nombre des déclarations, c’est l’Union guinéenne pour la démocratie et le développement UGDD qui était ce matin devant les médias guinéens pour condamner de la manière la plus ferme, les tragiques événements survenus dans cette sous-préfecture.

A l’occasion, le parti UGDD demande au Gouvernement de la République de retirer les forces de l’ordre de Womey et d’avoir recours à elles lorsque c’est nécessaire, c’est-à-dire pour des fins d’enquête.

Il en appelle ardemment  à la responsabilité des autorités en charge de la justice et des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, et de toutes celles qui président aux destinées de notre pays, que c’est seulement à ce prix que les citoyens, où qu’ils se trouvent, mettent leur confiance dans la personne de nos institutions de la République, autrement il n’ya, à n’en pas douter, pas de justice.

Rappelons qu’au nombre de ces victimes de ce drame, figurent le sous-préfet et trois journalistes de la région de N’zérékoré. Cette délégation composée des autorités préfectorale et sous-préfectorale était partie pour sensibiliser la population sur les modes de préventions du virus Ebola.

Pour UGDD, certains habitants des villages voisins sont arrêtés au moment où ils vont dans leurs champs.  « Faisons très attention pour ne pas tomber dans l’amalgame et l’injustice » a-t-il conclut.

                                         Moussa Traoré

                                                           (00224) 664-46-59-09 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici