Adoptée par le Conseil national de la transition (CNT), la loi sur le droit d’accès à l’information publique a été amendée avant être adoptée, ce mercredi 18 novembre 2020, par les députés de la 9ème législature. Portée par le gouvernement guinéen, l’objectif de cette loi est de garantir le droit d’accès à toute personne physique ou morale à l’information publique. 

Le projet de loi a été adopté à l’unanimité des présidents dans la salle du parlement contre une abstention. 

Le texte est composé de quatre (4) titres, 11 chapitres et 55 articles. Le titre 1 qui parle des dispositions générales comprend trois chapitres et neuf articles. Quant au titre 2 qui concerne les modalités d’accès à l’information, il est composé de six chapitres et 31 articles. Le titre 3 parle de l’instance de gestion à l’accès à l’information publique et compte deux chapitres et 12 articles. Enfin le titre 4 parle des dispositions finales en trois articles. 

L’adoption de cette loi a pour importance trois points à savoir: 

-L’institution du principe de transparence dans la gestion des affaires publiques. De ce fait, les citoyens auront l’opportunité d’être mieux informés…

-L’efficacité et l’efficience de l’action publique s’en trouvent améliorées à travers une meilleure qualité de la prise de décision des fonctionnaires, qui se sentent responsables et redevables devant le citoyen, auquel ils sont appelés à rendre compte. 

-La prévention facile des actes illicites et des pratiques de nature frauduleuse (corruption, malversations, détournement de deniers publics etc.) par les agents publics, contribuant à l’amélioration de la gouvernance.  

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.