Après un atelier de deux jours sur les questions de droits de l’homme, à Kindia, ce jeudi 12 septembre, les journalistes participant à cette formation ont décidé de mettre en place un réseau qui s’occupe principalement de ce sujet.

« Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (REJOUDH/GUINÉE) est une association apolitique et à but non lucratif de droit guinéen. Il est initié par 33 journalistes et restera ouvert à l’adhésion », peut-on lire sur le document qui lui a donné naissance.

Le REJOUDH-Guinée a pour objectif entre autres, de vulgariser la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme; lutter contre l’injustice, l’impunité, la discrimination, l’exclusion, les traitements cruels humiliants et dégradants pour la personne humaine sous toutes leurs formes; diffuser l’information relative à la lutte contre la corruption ; alerter sur les violations relatives à l’environnement; œuvrer au respect de l’éthique et de la déontologie du métier de journaliste.

Dans son discours de clôture, le président de l’Institution nationale indépendante des droits humains (INIDH), Dr Alia Diaby, a déclaré d’avoir noté avec satisfaction la mise en place du réseau des journalistes. C’est ainsi, a-t-il laissé entendre, que « l’INIDH s’efforcera dans la mesure du possible, en tenant compte des moyens disponibles, d’apporter un soutien réel et innovant aux journalistes ».

Il faut rappeler que cet atelier de deux jours a été organisé par cette institution, à l’intention d’une trentaine de journalistes du public et du privé, venus de Conakry et de certaines préfectures de la Guinée.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire