La vente fantaisiste et anarchique des parcelles de terre par des tiers au détriment des propriétaires légitimes est devenue un véritable casse-tête pour les autorités de Dubréka en Basse Guinée, rapporte le correspondant de l’AGP dans cette préfecture.

Un ex-préfet de la localité, le Général Souleymane Camara est l’une des victimes. Il est aujourd’hui frauduleusement dépossédé de trois (3) de ses parcelles situées dans la zone de Kagbélén-Plateau, sur lesquels il a bâti deux bâtiments, l’un à trois (3) pièces et l’autre à deux (2) pièces, entièrement clôturés.

Les deux bâtiments sont aujourd’hui démolis et occupés par le substitut du procureur du Tribunal de Première Instance (TPI) de Kaloum.

L’ex-préfet de Dubréka (1985-1989), Général Souleymane Camara se demande aujourd’hui à quel saint se vouer pour être en possession de son domaine.

«Quand il a été muté à d’autres fonctions, c’est à son départ de Dubréka en 1989, pendant son absence que son domaine a été occupé par Lancinet Sangaré, substitut du procureur au TPI de Kaloum», dit-on.

Selon le Général Souleymane Camara, «l’actuel occupant de son domaine lui aurait dit que le domaine lui a été vendu par quelqu’un qu’on ne lui a jamais montré. L’actuel occupant est en train de faire sa clôture sur les ruines de l’ancien soubassement sous la haute surveillance des gardes pénitenciers, qui ont plusieurs fois eu des accrocs avec ma famille».

A noter, que c’est pendant qu’il était en fonction que cette zone a été aménagée. C’est pourquoi, certains citoyens de Kagbélén-plateaux lui apportent leur soutien, malgré les menaces des gardes pénitenciers.

Source: AGP

Publicités

Laisser un commentaire