L’ANAD rejette avec force cette décision unilatérale qui viole la Charte dans son article 77 qui dispose que « la durée de la transition sera fixée de COMMUN ACCORD entre les forces vives de la nation et le CNRD ». Même son de cloche chez le RPG et alliés qui « rejettent ledit chronogramme et exigent la mise en place d’un Cadre de Dialogue Inclusif avec la participation d’un médiateur désigné par la communauté internationale, pour définir un chronogramme consensuel conformément à l’article 77 de la charte de la transition ». Lire ci-dessous les deux déclarations qui nous ont été transmises.

L’ANAD rejette avec force cette décision unilatérale qui viole la Charte dans son article 77 qui dispose que « la durée de la transition sera fixée de COMMUN ACCORD entre les forces vives de la nation et le CNRD ». Même son de cloche chez le RPG et alliés qui « rejettent ledit chronogramme et exigent la mise en place d’un Cadre de Dialogue Inclusif avec la participation d’un médiateur désigné par la communauté internationale, pour définir un chronogramme consensuel conformément à l’article 77 de la charte de la transition ».

Lire ci-dessous les deux déclarations qui nous ont été transmises.

COMMUNIQUÉ ANAD 1er mai 2022
Déclaration du Collectif RPG ARC EN CIEL et Alliés sur le rejet du Chronogramme