L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a attribué la propagation continue de la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest à certaines pratiques culturelles et croyances traditionnelles.

Ces pratiques sont contraires aux mesures préventives de la santé publique recommandées pour enrayer l’expansion d’Ebola.

Luis Gomes Sambo, directeur du Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, a tenu ces propos à l’occasion d’une conférence ministérielle sur cette maladie, ouverte mercredi à Accra au Ghana, à l’initiative de l’OMS.

La rencontre de deux jours rassemble les ministres de la Santé de 11 pays et des partenaires impliqués dans les efforts contre Ebola.

Depuis le début de l’année, l’épidémie d’Ebola a causé 455 décès sur un total de 750 cas en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

De plus, le mouvement des personnes facilite la propagation rapide de la maladie entre ces trois pays voisins, a ajouté M. Sambo.

Il a averti que le virus Ebola pourrait s’étendre au-delà des pays déjà touchés et au-delà de la région, si l’on ne prend pas de mesures urgentes.

Xinhua

Publicités

Laisser un commentaire