illustration

Le directeur de l’Agence nationale de sécurité sanitaire a dit ses doutes à nos confrères de RFI, par rapport au cas d’Ebola qui aurait été importé en Côte d’Ivoire par une Guinéenne.

Dans cette interview, Dr Sakoba indique : « nous ici selon notre expérience, à partir des cas que nous avons eu de l’interrogatoire qui s’est passé, le fait qu’on ait pas pu avoir d’autres cas suspects dans la famille et dans le voisinage prête à augmenter notre doute. Parce que la Guinée n’a jamais eu un cas solitaire dans une de nos zones. Il y a 26 préfectures qui ont signalé des cas. Mais là où ils ont eu des cas, il y a toujours des cas secondaires ou des cas qui ont des liens épidémiologiques. C’est surtout le manque de lien épidémiologique qui constitue notre doute. »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com