Le dernier malade d’Ebola en Guinée a été déclaré négatif après son second test lundi dernier. A partir du mardi 17 novembre, la Guinée a commencé le décompte des 42 jours pour la déclaration de fin d’épidémie. Cependant les institutions internationales qui ont accompagné la Guinée dans la lutte contre la maladie qui a fait environ 2083 décès, ne sont pas satisfaites de la gestion de cette période d’absence officielle de cas d’Ebola. « C’est comme si l’épidémie était déclarée finie. La Guinée a relâché l’essentiel des mesures prises contre la maladie », ont fait savoir, selon notre source, ces institutions aux autorités guinéennes. C’est vrai que les mesures comme le lavage systématique des mains à l’entrée des lieux publics notamment ne sont plus visibles à Conakry. Aussi le transfert des corps qui avait été interdit par des mesures d’urgence sanitaires reprennent de plus belle.  Le gouvernement guinéen aurait pris en compte les mises en garde de ses partenaires internationaux et s’apprêterait à réitéré les dispositions de l’état d’urgence sanitaire jusqu’à la fin des 42 jours d’observation.

Aziz Sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici