Réunie en plénière ce mercredi 23 août 2017, au QG de l’UFDG, à Hamdallaye-CBG, l’opposition dite républicaine accuse l’Etat d’être le seul responsable de l’éboulement de la décharge sur les habitations à Dar Es Salam, où neuf personnes ont perdu la vie.

Prenant la parole comme porte-parole, Aboubacar Sylla, président de l’UFC, affirme que : « le peuple de Guinée n’en peut plus des conséquences de la mal gouvernance qui s’est encore manifestée hier mardi, au niveau de Hamdallaye, avec l’éboulement de la décharge publique. Une décharge qui est au cœur de la capitale Conakry. C’est inacceptable. »

Dans sa dénonciation de l’Etat, l’honorable Sylla ajoute : « Aujourd’hui on est en train de s’en prendre aux citoyens. J’ai entendu certains responsables politiques s’en prendre aux populations qui auraient eu l’imprudence de s’installer à côté de la décharge, alors que la responsabilité incombe à l’Etat. Une décharge publique ne doit pas rester au centre d’un quartier habité, au centre d’une capitale. Et par ailleurs, les services qui sont là devraient délimiter des périmètres de sécurité, pour éviter que les citoyens mettent leur vie en péril ». Telle est la conclusion de l’ancien ministre de la communication

Bhoye Barry pour guineee7.com