Suite à une récente circulaire du ministère du Budget, dans laquelle il a été décidé qu’ “à partir du 15 janvier, tous les paiements d’impôts et taxes dus par les moyennes et grandes entreprises et les paiements des droits de douane doivent être faits par virement RTGS, quel que soit le montant”, des cadres de la direction générale des douanes ont aminé un point de presse, ce lundi 21 janvier, pour donner plus d’informations sur ces nouvelles procédures de paiement électronique des droits et taxes douanières.

Prenant la parole, le directeur des recettes, Commandant Mamady Camara, a précisé que : « la circulaire numéro 001 porte sur le nouveau paiement que la BCRG a mis à la disposition des usagers, c’est-à-dire le contribuable, ceux qui payent les droits des douanes, les taxes et impôts. La circulaire dit qu’à compter du 15 janvier 2019, tous les paiements qui étaient connus d’alors, c’est-à-dire les paiements par chèque ou en espèces sont supprimés. Tous les droits, les taxes, les impôts des grandes et moyennes entreprises se paient désormais par le système de virement que nous appelons RTGS ».

Selon lui, la banque centrale a mis des ordinateurs au niveau de toutes les banques primaires, pour faciliter ce virement. « Aujourd’hui, si quelqu’un a 1 franc à payer au cordon douanier ou au niveau de la fiscalité intérieure, on n’a plus besoin de chèque, ni d’espèces. Vous vous présentez à votre banque avec le bulletin de liquidation que la douane vous a donné, ou document fiscal qui est remis au redevable par la direction nationale des impôts, et on procède au virement », a expliqué le Commandant Mamady Camara.

En plus de la réduction du temps et le coût lié aux opérations de dédouanement, ce nouveau système, selon le directeur des recettes de la direction générale des douanes, sécurise les recettes et permettra également à tous les contribuables et à tous les opérateurs économiques d’avoir forcément un compte dans les banques primaires, et aussi la dématérialisation des banques…

De son côté, le colonel Macky Agréby Diallo, directeur régional des douanes de Conakry, a rappelé que la douane est une institution de la République qui permet de mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière des douanes. « Donc, si le gouvernement, dans un objectif bien déterminé, a décidé de faire encaisser son argent par virement, nous à la douane, ce que nous pouvons, c’est de mettre tout en œuvre pour que cette disposition soit appliquée. Et c’est dans ce cadre que nous sommes en train de travailler depuis un certain nombre de jours avec la banque centrale », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter : « Ce système est une procédure qui rentre dans le cadre des réformes au niveau des services fiscaux, des régies financières. Mais toute réforme, pour un premier temps, est très difficile, elle n’est pas facile… »

 

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici