« Après l’échec des différentes négociations entamées par le collège syndical avec le ministre, aujourd’hui nous avons le devoir de vous annoncer que nous partons en grève. La lettre officielle de cette grève va être déposée dans les 24 heures qui suivent, et sur ce, nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout », telle est la déclaration faite, ce mercredi, par Ahmed Sissoko, secrétaire général du collège syndical de l’EDG au sortir d’une réunion avec les élus locaux des agences de EDG. 

Selon lui, « Aujourd’hui, nous sommes contraints à aller en grève ; parce que nous avons face à nous des éléments qui ne veulent pas le bonheur de ce pays ».

À noter que dans sa plateforme revendicative, le syndicat des travailleurs de l’EDG souligne avec deux traits les points suivants : l’état des lieux des 4 ans de gestion de VEOLIA et l’arrêt du recrutement d’une cinquantaine de directeurs généraux.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com